Cameroun: Crédit scolaire - Les vannes sont ouvertes

Depuis quelques semaines les banques multiplient les campagnes de sensibilisation auprès de la clientèle afin d'anticiper la préparation de la prochaine année scolaire et académique.

« Assurer l'avenir de vos enfants grâce au crédit scolaire déjà disponible. Contactez la succursale la plus proche pour de plus amples informations ». Ainsi se décline le message électronique envoyé depuis quelques jours par un établissement bancaire à sa clientèle. Demande manuscrite, attestation de présence effective au travail, attestation de virement irrévocable, plan de localisation et deux photos d'identité sont ici réclamés à chaque parent désireux de préparer le retour de ses enfants dans les classes. Selon un responsable d'agence, la disponibilité des espèces remboursables en 12 mensualités est effective en 24 heures lorsque les conditionnalités énumérées plus haut sont remplies. « Chez nous, c'est durant toute l'année parce qu'il ne se limite pas aux enseignements primaire et secondaire. Les parents paient également des tranches universitaires pour ceux de leurs enfants de l'enseignement supérieur », a-t-il précisé.

Par contre, dans certaines banques, le service du crédit scolaire est une question des saisons. Notamment celle des grandes vacances. C'est le cas de cet établissement a lancé officiellement ce service le 13 juillet dernier. Ici, le plafond de crédit est fixée 9,5 millions de F percevables dans un délai d'une journée et remboursable en 12 mois maximum. Selon le responsable communication de cette banque, après quelques semaines, on note déjà de « fortes sollicitations » suite à une grande campagne de teasing et d'interactivité sur les réseaux sociaux. Fort du contexte sanitaire actuel et pour limiter au maximum les attroupements devant les guichets, il a été mis sur pied une plateforme en ligne de gestion de toutes les formes de crédits aux particuliers. Cette dématérialisation des procédures permet au client « où qu'il soit, de devenir soi-même son propre banquier ». Concrètement, chaque client via un téléphone ou tout support connecté sur internet peut effectuer une demande de crédit scolaire et faire des simulations relatives au montant des mensualités.

Dans un autre établissement de crédit de la place le produit en lui-même n'a pas connu de changement (octroi de la somme maximale de 10 millions de F durant la période allant de juillet à octobre sur une période maximum de 11 mois avec un différé de remboursement pouvant aller jusqu'à trois mois). Auprès de ses clients, la banque a opté plutôt pour un nouveau positionnement dans sa communication. « Elle s'aligne davantage comme un partenaire aux côtés de ses clients en cette période d'incertitude sanitaire dans la réalisation de leurs projets », nous a-t-on renseigné.

Cependant, dans notre périple, les établissements approchés pratiquent la loi de l'omerta sur les taux d'intérêt sur les supports de communication. Question de ne pas avantager la concurrence, bien évidemment.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.