Angola: Projet d'appui au nouveau secteur de conservation de la marine au pays

Luanda — Des questions liées à la création d'un mécanisme intersectoriel d?appui au nouveau réseau des secteurs de la conservation marine en Angola, ont été jeudi au centre d'un atelier organisé à Luanda par le ministère de la Culture, Tourisme et Environnement.

Le gouvernement angolais, avec l'appui et le financement du Programme des Nations unies pour le développement'(PNUD), et par le biais du sixième cycle du Fonds global pour l'Environnement (GEF6), compte mettre en place un mécanisme intersectoriel avec les secteurs dits "clef" dans la définition du cadre des secteurs de conservation marine en Angola.

En perspective, le gouvernement projette de créer le premier secteur entre la localité de "Baia dos tigres" et la ville de Tombwa, dans la province de Namibe (littoral-sud).

La superficie et la catégorie de ce secteur de conservation seront définies par le projet, dont l'exécution durera quatre ans et sera financée par le Fonds global pour l'Environnement avec un montant d'environ 1,7 million de dollars US.

Intervenant à l'ouverture de l'atelier, la ministre de la Culture, Tourisme et Environnement, Adjany Costa a souligné que ce projet, prioritaire du Programme de développement national (PND, 2018-2022)), visait à améliorer la conservation et l'exécution des politiques et programmes d'exploitation nationale des ressources marines et de la côte maritime.

Le projet vise également à encourager l'exploitation touristique dans la zone définie comme premier secteur de conservation marine dans le pays, a-t-elle précisé.

Pour sa part, le représentant du PNUD, Goetz Schroth, a manifesté la disponibilité de cet organisme onusien d'appuyer le projet dans sa totalité.

Le haut fonctionnaire onusien a souligné les appuis financiers aux projets internationaux relatifs au Courant froid de Benguela, qui englobe l'Angola, la Namibie et l'Afrique du Sud, et le projet du bassin de Cuvelai, qui concerne l'Angola et la Namibie.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.