Togo: Plus de 7 milliards de F CFA versés comme pots-de-vin au Togo aux fonctionnaires, policiers et magistrats, chaque année

Parmi les maux dont souffrent les administrations de la sous-région, la corruption est sans doute la plus visible et pas uniquement dans le but d'obtenir de gros contrats. Il n'est plus un secret pour personne que de très nombreux agents de l'Etat notamment, les policiers, fonctionnaires, magistrats manquent quotidiennement au devoir de probité et cèdent aisément aux petits cadeaux pour faire avancer des dossiers.

Au Togo, plus de 7 milliards de FCFA, sous la forme de pots-de-vin, sont versés chaque année au Togo par des particuliers et des entreprises.

Ce chiffre est une estimation obtenue à partir d'une étude réalisée par l'INSEED (Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques), sur la perception et le coût de la corruption au Togo. L'enquête a été menée sur la période du 17 décembre 2019 au 03 janvier 2020 auprès de 2.645 personnes et de 400 petites sociétés.

Il est évident que le chiffre indiqué soit supérieur à la réalité sur le terrain. Et ce malgré l'implantation du HAPLUCIA (Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées). L'organe est plutôt perçu comme un « épouvantail ».

« Le présent rapport constitue un outil-diagnostic de la corruption au Togo. Les données illustrent bien que le phénomène n'est pas étranger dans notre pays », a indiqué Essohana Wiyao, le président de HAPLUCIA.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.