Burkina Faso: Cathédrale de Bobo-Dioulasso - Un nouveau visage dans sept mois

Mgr Paul Ouédraogo (milieu) a invité les fidèles catholiques à continuer les efforts de contribution à la réhabilitation de la cathédrale.

Le comité pour la réhabilitation de la cathédrale Notre-Dame-de-Lourdes de Bobo-Dioulasso a animé, le mardi 4 août 2020 une conférence de presse pour annoncer le démarrage des travaux malgré les difficultés de mobilisation des fonds.

Les travaux pour la réhabilitation de la cathédrale Notre-Dame-de-Lourdes de Bobo-Dioulasso ont commencé, depuis le jeudi 13 juillet 2020, a fait savoir, l'archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso, Mgr Paul Ouédraogo. L'annonce a été faite, le mardi 4 août 2020 au cours d'une conférence de presse. Mais, a-t-il précisé, les travaux ont démarré mais par les annexes de la cathédrale. Il s'agit du presbytère, des boutiques et bureaux en attendant le gros boulot : la réfection de la toiture, la peinture, la sonorisation, les installations solaires.

La fin des travaux est prévue dans sept mois. Pour Mgr Paul Ouédraogo, la réhabilitation de l'édifice religieux, ne signifie pas son extension. « Le bâtiment sera réhabilité dans ses dimensions actuelles, en gardant le plus possible toute sa configuration », a-t-il soutenu. Le démarrage des travaux a été rendu possible grâce un prêt bancaire de 950 millions remboursable sur 10 ans, accordé à la cathédrale avec un taux d'intérêt de 7%, soit 1 milliard 350 millions.

La cathédrale elle-même coûtera 651 millions hors TVA et les autres infrastructures 576 millions F CFA, selon le vicaire général du diocèse de Bobo-Dioulasso. Le coût de la réhabilitation total est estimé à 1 milliard 228 millions F CFA contre 760 millions F CFA au départ dû à l'élargissement de leurs ambitions. Au départ, le comité de réhabilitation de la cathédrale avait besoin de la somme de 400 millions F CFA pour démarrer les travaux. Quatre ans après le lancement de la levée de fonds, le comité n'avait collecté qu'environ 225 millions F CFA. C'est pourquoi, le comité de réhabilitation a sollicité l'accompagnement d'un cabinet, ensuite s'est adressé à une banque.

« L'exploitation des boutiques et des bureaux permettrait de rembourser le prêt mais, à terme, permet de mettre en place une fondation pour l'entretien de la cathédrale », a-t-il laissé entendre, tout en invitant les fidèles à continuer leur contribution afin que le prêt soit vite remboursé. Les travaux ont commencé mais le conférencier a affirmé que certains propriétaires de kiosques installés aux alentours de l'église refusent de libérer les lieux. Depuis le mois de janvier 2020, l'église dit avoir approché les autorités compétentes pour la gestion du problème. Jusqu'au démarrage des travaux de réhabilitation, le problème n'est toujours pas résolu, foi du premier responsable de l'église catholique à Bobo-Dioulasso.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.