Ile Maurice: Renforcement des mesures dans le sillage de la marée noire après le naufrage du MV Wakashio

communiqué de presse

GIS - 7 août 2020 : Le gouvernement renforce les mesures nécessaires afin d'éviter des dégâts après le naufrage du MV Wakashio. Quelque 400 barrages flottants ont été déployés pour sécuriser les zones sensibles, a déclaré le ministre de l'Environnement, de la Gestion des Déchets solides et du Changement climatique, M. Kavydass Ramano.

C'était lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de l'économie bleue, des ressources marines, de la pêche et de la marine, M. Sudheer Maudhoo, à Port-Louis.

Le ministre Ramano a souligné que le pays est confronté à une situation sans précédent, après l'échouement du navire Wakashio dans une zone très sensible, comprenant le parc marin de Blue Bay, l'île aux Aigrettes et les sites Ramsar. Il a indiqué que des barrages flottants supplémentaires ont été déployés depuis la détection de fissures dans la coque du navire. « Un poste de commandement a également été mis en place pour suivre de près la situation », a-t-il ajouté.

Il a lancé un appel à tous les opérateurs maritimes privés à collaborer afin de limiter le déversement de fioul dans le lagon. Le gouvernement, a-t-il fait ressortir, demande l'assistance auprès des pays avoisinants tout en ajoutant que des discussions ont été entamées avec les autorités françaises pour activer le plan POLMAR (POLlution MARitime).

En outre, a-t-il dit, une équipe technique travaille pour évaluer la situation actuelle afin d'élaborer un plan technique dans le but de pomper le fioul au plus vite.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.