Madagascar: Troubles du sommeil - L'insomnie touche plusieurs personnes

Après plusieurs nuits sans sommeil, Nessy Randriamihaja, la quarantaine, est à bout. « Je me sens très fatiguée. Je me réveille vers 1 heure du matin. Je n'arrive plus à m'endormir jusqu'au petit matin », témoigne-t-elle. Cela ferait deux semaines que cette femme n'arrive plus à dormir une nuit complète. Elle a décidé de voir un médecin, hier.

L'insomnie est un fréquent motif de consultation, depuis le début du confinement. « Presque tous nos patients souffrent de troubles de sommeil. Huit sur dix se disent avoir une mauvaise qualité de sommeil », affirme le Dr Nirifanja Randretsa, homéopathe au cabinet médical Ravintsara à Ambohimahitsy. Ce n'est pas forcément le motif de consultation pour d'autres, étant donné que le problème de sommeil n'est pas considéré comme un problème de santé majeur. « Des patients arrivent ici pour d'autres motifs, mais lorsqu'on leur demande la qualité de leur sommeil, beaucoup répondent qu'ils présentent des troubles du sommeil », indique le Dr Justin Ralandison Ratsimamanga, médecin au cabinet médical Ratsimamanga à Andohatapenaka.

Principales causes

Le stress et l'anxiété sont les principales causes de l'insomnie, selon Kolo Randriamanana, psychologue. L'épidémie de coronavirus et la crise sanitaire y sont pour quelque chose. « La hausse du nombre de personnes infectées par le coronavirus et celui des personnes décédées, peut provoquer de l'anxiété. Elle peut aussi affecter les personnes qui sont obligées de sortir de chez elles et les personnes vulnérables. La situation de précarité, en cette période de confinement, peut aussi engendrer du stress. Il se peut, également, que l'individu soi t de na ture anxieux », explique-t-elle.

Ces troubles du sommeil ne doivent pas être pris à la légère. « Ce sont des signes de stress. S'ils ne sont pas traités, ils peuvent entrainer de la dépression », explique le Dr Justin Ralandison Ratsimamanga. L'automédication est, fortement, déconseillée. « Il faut consulter un médecin », rajoute-t-il. Le Dr Nirifanja Randretsa ne préconise pas les traitements médicamenteux pour l'insomnie. Elle recommande, plutôt, la consultation d'un psychologue. « Les médicaments contre l'insomnie sont à éviter. Les personnes qui souffrent de l'insomnie ont plus besoin d'un soutien psychologique que de médicaments », explique-t-elle. Kolo Randriamanana, psychologue, souligne qu'il faut apprendre à « lâcher prise ». « Il faut accepter qu'il y a une part qu'on ne peut pas contrôler. Il faut se concentrer sur ce qu'on peut maîtriser pour ne pas perdre de l'énergie », conseille-t-elle.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.