Madagascar: Redresser la barre

Décision a été prise de suspendre momentanément la distribution du filet social « Vatsy Tsinjo » à Antananarivo, qui a débuté le week-end dernier au profit des ménages en difficulté face aux contrecoups de l'épidémie de Covid-19. Une suspension qui intervient après le grand cafouillage autour de chacune des séances de distribution de cette aide alimentaire tout au long de cette semaine.

Redresser la barre

Le gouvernement siffle ainsi un temps mort de quelques jours, le temps de mettre en place et de rendre opérationnelle une nouvelle organisation, avant de reprendre les distributions. On misera alors sur la digitalisation des informations dans les fokontany, concernant les populations (individus et ménages) en constituant une nouvelle base de données permettant d'établir un registre des bénéficiaires.

La nouvelle approche devra permettre d'identifier les bénéficiaires légitimes de ce filet social, et d'éviter les foules et autres rassemblements comme c'était le cas depuis le début de ces séances de distribution, il y a une semaine.

Les plus hauts responsables au niveau du gouvernement et des collectivités décident donc de mettre la main à la pâte et de rectifier le tir après ces lacunes regrettables qui ont complètement effacé l'essentiel : casser le mécanisme de contagion du coronavirus en évitant tout rassemblement et en respectant tous les autres gestes barrières, dont la distanciation sociale. Mais on l'a constaté cette semaine, le coronavirus a peut-être disposé d'un boulevard pour se propager lors de ces grands rassemblements de foule autour des sites de distribution. D'autres « bords » ne se sont pas privés de s'engouffrer dans la brèche.

Les chefs fokontany, particulièrement sous pression ces derniers jours car accusés, à tort ou à raison, de népotisme et de corruption, accueillent avec soulagement la décision de mettre en place la nouvelle organisation. On attend de celle-ci un résultat irréprochable, ou presque, qui fera peut-être oublier les imperfections d'avant. Autrement, il sera difficile de... redresser la barre, une nouvelle fois.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.