Maroc: Plus de 1,3 million de personnes en sous-emploi au T2 (HCP)

Casablanca — Le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a augmenté de 365.000 personnes à 1.359.000 au deuxième trimestre de 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Ce volume se répartit sur les villes (753.000 personnes) et la campagne (606.000), indique le HCP dans une note d'information relative à la situation du marché du travail au T2-2020.

Le taux de sous-emploi est ainsi passé de 9% à 13% au niveau national, de 7,8% à 12,2% en milieu urbain et de 10,6% à 14,1% en milieu rural, précise la même source.

S'agissant du volume de la population active occupée en situation de sous-emploi lié au nombre d'heures travaillées, il a quasiment triplé, passant de 343.000 à 957.000 personnes au niveau national. Le taux correspondant passe de 3,1% à 9,1%.

Ladite note fait également ressortir que la population active occupée en situation de sous-emploi lié à l'insuffisance du revenu ou à l'inadéquation entre la formation et l'emploi exercé est passée de 652.000 à 402.000 personnes au niveau national. Le taux correspondant passe de 5,9% à 3,8%.

Les catégories de la population qui ont connu les plus grandes hausses du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 45 à 59 ans (+5,3 points), les personnes n'ayant aucun diplôme (+4,2 points) et les hommes (+4 points).

Les secteurs ayant connu une forte hausse du taux de sous-emploi sont l"industrie y compris l'artisanat" avec +6,9 points (de 5,9% à 12,7%), le BTP avec +5,9 points (de 15,1% à 21%) et les services avec +3,8 points (de 7,7% à 11,5%).

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.