Madagascar: Andohatapenaka - Les indemnités de risque pas encore perçues

L'ultimatum de 48 heures lancé par le personnel du Centre de prélèvements à Andohatapenaka, est écoulé. Il n'aurait pas encore perçu les indemnités de risque et les primes qu'il réclame.

Mais la menace de suspension d'activités annoncée par les agents si leur requête ne reçoit aucune réponse à la fin de l'ultimatum, ne serait pas mise en exécution. « On nous a dit de laisser travailler ceux qui souhaitent travailler. C'est une sorte de pression, nos collègues vont certainement continuer à travailler », lance le porte-parole des agents de ce centre de dépistage, hier.

Les prélèvements se poursuivront donc au Village Voara d'Andohatapenaka. Le coordonnateur du centre, le Dr Tafika Ravelojoeliandriambeloaritafika, l'a affirmé. « Le ministère de la Santé publique a assuré que les procédures de paiement des indemnités et des primes sont en cours. Nous en avons discuté avec les agents qui travaillent dans le centre. Ils ont accepté de poursuivre leurs activités », indique-t-il.

Des médecins, des paramédicaux, et d'autres agents du Village Voara envisageraient de se réunir, samedi, pour décider de la suite à donner à leur requête.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.