Madagascar: Blanchissement d'argent - Christian Afakandro relaxé au bénéfice du doute

Accusé de blanchiment d'argent depuis 2016, le candidat malheureux aux législatives de 2018 dans le district de Mahajanga 1, Christian Afakandro, et président de l'association Hanjary Raha Ty (HRT), a été relaxé au bénéfice du doute par la Cour d'Appel de Mahajanga. Il a fait une déclaration sur une chaîne télévisée privée hier. Des plaintes ont été déposées auprès du Samifin depuis quelques années. Mais le procès n'a eu lieu que mercredi.

Le financement de ses nombreuses actions sociales effectuées depuis quelques années dans les fokontany a été mis en cause. La Cour d'Appel en a tranché autrement. « Des partenaires collaborent avec nous dans nos projets. De plus, notre association a déjà aidé l'État dans les travaux de forage à hauteur de millions d'ariary dans la capitale, l'année passée quand la sécheresse menaçait Antanana- rivo », assure-t-il.

À Mahajanga, le forage de puits dans les quartiers qui n'ont pas accès à l'eau potable figure parmi ses activités. Un pourvoi en cassation est la prochaine étape que compte suivre le concerné afin d'être complètement lavé de tout soupçon. Il projette de continuer ses actions sociales dans les fokontany, notamment la construction de dispensaires, le creusement de puits étant déjà achevés ainsi que la création de bibliothèques.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.