Guinée: Alpha Condé "prend acte" d'une nouvelle candidature

twitter
Le Président Alpha Condé à la conférence sur les changements climatiques COP21 à Paris en 2015.

Alors qu'il était attendu par ses militants, le président guinéen ne s'est pas formellement engagé. L'opposition va continuer de manifester contre un 3ème mandat.

Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, vient de tenirses assises pour la désignation de son candidat pour les élections présidentielles du 18 octobre prochain. Et sans surprise, les participants ont choisi .... l'actuel président Alpha Condé !

« Choix totalement connu »

Au palais du peuple jeudi (06.08.20), la résolution des deux jours d'activités de la convention du parti au pouvoir est rendue par Hadja Nantou Chérif.

Cette membre du bureau politique national demande donc au président Alpha Condé "d'accepter d'être le candidat du RPG Arc-en-ciel" pour le scrutin présidentiel. Selon elle, c'est le seul et unique candidat désigné pendant la convention :

"Notre choix est connu bien connu, entièrement connu, totalement. Ce dont il va être question est, d'un côté, la justification du choix, de l'autre côté, la réponse que notre choix va nous donner. Camarade membre du RPG Arc-en-ciel, notre choix s'appelle Alpha Condé."

En réponse, le président guinéen dit "prendre acte" de cette proposition des différentes structures. Officiellement, rien ne serait fait donc. Mais, le président sortant livre déjà des lignes de campagne, parlant notamment de lutte contre la corruption. Et Alpha Condé invite aussi les responsables politiques, les administrateurs publics, ainsi que les membres du gouvernement à être proches des militants à la base s'ils veulent qu'il accepte la proposition:

"Si vous voulez que je sois votre candidat, il faut que vous vous engagiez à ce que le RPG soit ce qu'il était au début, c'est-à-dire un parti qui n'oublie personne. Surtout les jeunes et les femmes. Si nous sommes d'accord, je prendrais acte. Si nous sommes d'accord que les six prochaines années doivent permettre à la jeunesse guinéenne de maitriser le savoir et d'être un exemple pour les pays africains, oui."

Des manifestations de l'opposition en vue

Le président Alpha Condé a, par ailleurs, annoncé qu'il rencontrera dès vendredi (07.08.20) et jusqu'à demain soir les différentes délégations des quatre régions naturelles de la Guinée. Selon lui, ces rencontres lui permettront d'être "rassuré".

En attendant, les opposants et responsables du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) promettent déjà de se mobiliser contre un éventuel troisième mandat qu'il juge illégal. Ibrahim Diallo, chargé des opérations du FNDC, promet déjà de nouvelles manifestations dans toutes les villes du pays prochainement.

La Constitution guinéenne limite le nombre de mandats présidentiels à deux normalement. Mais, une nouvelle loi fondamentale a été adoptée, en mars dernier, en Guinée, par référendum. Cette constitution remettrait les compteurs du président sortant à zéro selon ses partisans, ce que conteste l'opposition.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.