Congo-Kinshasa: L'UNC a marché à travers le pays pour exiger la libération de Kamerhe

L'Union pour la nation congolaise (UNC), le parti de Vital Kamerhe, a organisé des marches à travers le pays pour exiger la libération du directeur de cabinet du Chef de l'Etat, condamné à 20 ans de travaux forcés et détenu à la prison centrale de Makala.

Bien qu'interdite à Kinshasa, la marche a bel et bien eu lieu dans plusieurs artères de la capitale sans itinéraire précis et non encadrée par la police.

Au Nord-Kivu, Plusieurs dizaine des militants de l'UNC ont marché pacifiquement ce vendredi à Goma tandis qu'à Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental, une vive tension a été observée. A la base, l'agression des membres de l'UNC. Cette marche pourtant autorisée a été plusieurs fois perturbée par des personnes non autrement identifiées.

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.