Togo: Les esprits s'échauffent entre le MPDD et Zeus Ajavon

Alors qu'il reconnaissait le 23 Février dernier la victoire de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo à la présidentielle du 22 Février 2020, l'ancien patron du CST (Collectif Sauvons le Togo) dont le MPDD version OBUTS fut membre, Me Zeus Ajavon, il y a quelques jours a fait une volte-faste incroyable, remettant en cause la victoire du candidat de la dynamique Mgr Kpodzro. Un revirement que le MPDD (Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement) n'a visiblement pas apprécié, se voyant ainsi dans le droit de rétablir certaines vérités sur les propos de Me Ajavon au cours de cette sortie médiatique sur une radio de Lomé. Lisez !

Les membres du bureau politique du MPDD, les militants et les sympathisants ont suivi avec étonnement les propos tenus sur une radio de la place par Me Zeus AJAVON.

Ces propos furent malencontreusement relayés par les alliés de ceux qui ont mis leurs genoux sur le coup du peuple togolais, et l'empêchent depuis plus de cinquante ans de respirer.

Nous sommes stupéfaits de la posture publique que campe Me Zeus AZAVON après avoir reconnu auprès de plusieurs personnes la large victoire de l'opposition notamment du candidat de la Dynamique Monseigneur KPODZRO (DMK) avec qui il a partagé la même vérité.

Mener, sous toutes les formes, le combat d'une vie pour la démocratie et les droits de l'homme et apparaitre au soir de sa vie comme un allié de la dictature peut paraitre comme une trahison de son idéal, ou comme un habile faussaire qui sous toute sa trajectoire de vie a abusé de la confiance du peuple souverain.

En conscience et en vérité, les leaders politiques et ceux de la société civile savent et reconnaissent l'éclatante victoire de la DMK confirmée par les resquilleurs qui ont tout tenté pour marchander les suffrages du peuple togolais auprès du véritable gagnant qui a opposé un refus catégorique, ce qui lui vaut les persécutions auxquelles il est présentement exposé.

S'agissant de l'histoire du CST, nul ne peut mettre en doute le plein et entier engagement de la formation politique OBUTS dans ce combat qui a valu l'emprisonnement de ses leaders en 2013 dans l'affaire des incendies de Lomé et de Kara, pour laquelle ils sont innocents.

Le Président du MPDD n'a jamais été convoqué par Me Zeus Ajavon en présence de Me Jil-Benoît Afangbedji pour lui reprocher d'être complice avec le pouvoir au point de lui fournir des renseignements sur les activités du CST. Nous mettons au défi Me Zeus Ajavon d'apporter la preuve de ses allégations.

Il y a lieu de croire là qu'il y a une véritable méprise car Me Zeus Ajavon a lui-même révélé au Président du MPDD en présence de témoins, le nom d'un personnage qui de manière constante fit office de taupe au sein du CST et au-delà dans d'autres organisations citoyennes. Alors que l'hypocrisie et la falsification de l'histoire s'arrêtent.

L'aventure du CST aurait pu conduire dans le cadre de la géopolitique contextuelle à l'alternance ; elle a échoué en raison de son leadership défaillant qui a secrètement communié avec le régime, et de la mauvaise gestion de la crise postélectorale interne consécutive aux élections législatives de Juillet 2013 qui a discriminé les formations politiques qui la composent dans la répartition des sièges.

La formation politique MPDD portée par la DMK continue son combat pour la justice et la vérité des urnes pour le Triomphe de l'alternance qui vit le jour le 22 Février 2020. Le déshonneur ne doit pas investir tous les camps.

On est tenté d'avoir le sentiment qu'il y a un désert de Sages au Togo, capables d'un sursaut pour énoncer la vérité et ramener la paix dans la Cité, comme on en trouve sous d'autres cieux.

Rendez-nous la victoire obtenue de façon éclatante dans les urnes, et respectons le peuple souverain qui s'est clairement exprimé le 22 Février 2020, en faveur de l'Alternance.

Les membres du bureau politique du MPDD, les militants, et sympathisants tiennent à rassurer le peuple Togolais que depuis 2010, le rôle que joue leur formation politique qui est passé de OBUTS au MPDD et à la tête duquel se trouve Dr Agbeyomé KODJO est d'amener le Togo à l'alternance et au sommet de la gouvernance de l'Etat, ce qui a été réalisé depuis le 22 février 2020.

Les membres du bureau politique du MPDD demandent au peuple de rester serein et dans l'espérance que la victoire accordée à leur Président, Dr Agbéyomé KODJO, est belle et bien celle qui ouvre la voix à notre pays pour connaître une fois pour de bon, l'alternance politique longtemps attendue.

Fait à Lomé, le 6 Août 2020,

Le Bureau Politique.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.