Cote d'Ivoire: Le FPI pro Affi appelle à sanctionner dans les urnes la candidature de ouattara (Issiaka Sangaré)

Joint au téléphone par l'IA vendredi 7 août 2020, au lendemain de l'adresse à la nation du président Alassane Ouattara qui a fait savoir sa décision d'être candidat à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020, Issiaka Sangaré, Secrétaire général du FPI pro-Affi N'Guessan, a condamné la décision du Chef de l'Etat et appelé les Ivoiriens à la sanctionner dans les urnes.

« Le FPI n'est pas surpris de cette déclaration du président Ouattara. Mais en même temps, nous estimons que c'est un mauvais message pour la démocratie dans notre pays. C'est un message qui entache la personnalité du président lui-même. Parce que, renier des engagements qu'on a pris soi-même dans un environnement précis (le 5 mars 2020, devant le Congrès), n'est pas de nature de créer la confiance.

Au niveau sous-régional et au-delà, c'est malheureusement une sorte d'antithèse qui va encore ouvrir l'aventure des 3e mandat, alors que la quête des populations pour la démocratie, s'intensifie de jours en jours, devant le désastre de la mal gouvernance. (... )

Les justifications, en notre sens, ne sont pas solides. Parce que le jeu de la gouvernance avec une nouvelle génération n'exclut pas qu'il y ait des compétences capables de relever les défis dans un appareil politique. Quand on fait une telle lecture, c'est que quelque part, on a échoué à mettre en évidence la formation des générations à venir.

Le FPI condamne cette violation flagrante de notre Constitution qui interdit les 3e mandat. (... ) Nous prenons acte de cette déclaration et nous la condamnons. Il est clair que le Conseil constitutionnel, en l'état actuel des choses, validera certainement cette candidature au temps opportun.

Il faut que les Ivoiriens sanctionnent dans les urnes, cette candidature qui va contre la démocratie. Il faut la condamner et exprimer son refus dans les urnes par un vote sanction».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.