Cote d'Ivoire: Alassane Ouattara annonce sa candidature

A la veille de la célébration des soixante ans de l'indépendance de son pays, et à l'occasion d'un discours à la nation, le président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara a annoncé, le 6 août, qu'il sera candidat pour un troisième mandat.

Comme le veut la tradition, en Côte d'Ivoire, le chef de l'Etat a prononcé un discours à la nation à la veille des célébrations de la fête d'indépendance du pays, événement qui a lieu le 7 août de chaque année.

Dans son allocution radio-télévisée, le président Alassane Ouattara a annoncé que suite au décès de « son candidat », Amadou Gon Coulibaly, à la présidentielle, et vu le court délai qui sépare le pays de cette échéance fixée au 31 octobre prochain, il a décidé de se porter candidat pour un troisième mandat.

Après avoir annoncé, en mars son intention de ne pas se représenter, « j'avais commencé à organiser mon départ et planifier ma vie après la présidence », a expliqué Alassane Ouattara.

Mais « le décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly laisse un vide ». « Le calendrier très serré, à peine à trois mois de la présidentielle », « les défis auxquels nous sommes confrontés, le maintien de la paix et la sécurité », la « crise sanitaire », « le risque que tous nos acquis (depuis 2011) soient compromis », « tout cela m'amène à reconsidérer ma position », a justifié M. Ouattara.

« Cette décision mûrement réfléchie est un devoir que j'accepte dans l'intérêt supérieur de la nation. Compte tenu de l'importance que j'accorde à mes engagements et à la parole donnée, cette décision représente un vrai sacrifice pour moi, que j'assume pleinement par amour pour mon pays », a-t-il affirmé.

Du côté de l'opposition, la décision du président de briguer un troisième mandat ne passe pas. Selon elle, Alassane Ouatara n'a pas le droit de se représenter. L'ex-président Henri Konan Bédié a ainsi déclaré récemment qu'une candidature de l'actuel président « serait illégale ». Agé de 86 ans, il est lui-même le candidat désigné du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), principale formation d'opposition.

En annonçant sa candidature, Alassane Ouattara revient sur l'annonce qu'il a faite en mars dernier devant le congrès ivoirien réuni à Yamoussoukro. Dans un discours qualifié d'historique, même par ses opposants, Alassane Ouattara avait d'abord fait un bilan élogieux de sa propre action à la tête de la Côte d'Ivoire, et annoncé de transférer le pouvoir à une jeune génération.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.