Sénégal: Mort de 5 sénégalais dans un incendie criminel à Denver aux USA - Macky Sall suit de «très près... une affaire très grave»

La maison incendiée à Denver

Le Président Macky Sall dit suivre de très près les décès dans un incendie criminel de notre compatriote Djiby Diol et sa famille, aux Etats Unis d'Amérique (USA). Qualifiant l'affaire de «très grave». Pour sa part, le père des victimes, Abdoulaye Djibril Diol compte engager des poursuites judiciaires.

«J'ai appris avec émotion le décès de 5 de nos compatriotes dans un violent incendie à Denver, aux États-Unis. J'adresse mes condoléances attristées aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés. C'est une affaire très grave que nous suivons de près». C'est le président de la République, Macky Sall qui a réagi ainsi, hier jeudi, aux décès dans un incendie qualifié de criminel, de 5 de nos compatriotes, tous membres d'une même famille, aux Etats-Unis d'Amérique (USA). Cette sortie du Chef de l'Etat fait suite à celle du Directeur des Sénégalais de l'extérieur qui n'écarte pas le dépôt d'une plainte, dès que les autorités disposeront d'éléments fiables de l'enquête. «Nous sommes en train d'attendre d'abord que notre consul général nous revienne. Dès que nous aurons beaucoup plus de détails là-dessus nous allons certainement communiquer. Nous attendons des informations fiables et en fonction de cela nous prendrons une décision», a indiqué François Amadou Gaye dans iGfm.

LA POLICE AMERICAINE SUIT LA THESE DE L'HOMICIDE...

Pour rappel, un incendie s'est déclaré, dans la nuit du mardi au mercredi, au domicile de Djiby Diol, à Denver, faisant 5 morts : lui, sa femme, leurs deux enfants de bas âge et un proche ont péri dans les flemmes. Trois autres personnes ont pu s'échapper. Elles ont sauté du troisième étage. L'une d'entre elles s'en est sortie avec des blessures. Elle a subi une opération. La Police, qui parle d'incendie criminelle, suit la thèse de l'homicide.

... ABDOULAYE DIOL, LE PERE DES VICTIMES, ANNONCE DES POURSUITES

En attendant les résultats de l'enquête de Police, le père des victimes, Abdoulaye Djibril Diol, n'exclue pas de saisir la justice pour élucider cette affaire. Triste, le vieil homme qui a perdu 5 membres de sa famille, ses deux propres enfants Djibril et sa sœur, sa nièce et ses deux petites-filles dans cet incendie criminel survenu à Denver (USA), a fait un témoignage émouvant sur son défunt fils. Le père Diol, dans un entretien téléphonique avec Dakaractu, a décrit celui-ci comme un fils d'une bonté inégalée. Un homme tellement bien qu'il dit n'avoir jamais espéré le voir vivre longtemps. «Messu ma xalaat ni Djibril dina goudou faan», a-t-il dit.

Vivant à New-York, c'est avant-hier soir qu'il s'est rendu à Denver où l'attendaient les dépouilles de ses enfants. Il a annoncé l'arrivée du consul sur les lieux du sinistre et émis aussi son vœu le plus cher. «Je suis arrivé ici (à Denver) hier (mercredi soir). J'ai trouvé nos concitoyens mobilisés pour prendre en charge les membres de ma famille décédés, dans cet incendie.

Le consul m'a appelé et m'a promis de venir aujourd'hui (jeudi) nous voir. Je lui laisse le soin de voir ce qu'il pourra faire. En tout cas mon vœu le plus cher aujourd'hui, c'est d'avoir une assistance effective pour le rapatriement des dépouilles de mes enfants décédés. C'est cela ma priorité aujourd'hui. Je compte également engager les poursuites, dès lors que la Police a déclaré que c'est un incendie criminel. Pour preuve, c'est ce que je m'emploie, depuis ce matin (mercredi matin), à faire», a dit le patriarche de la famille Diol.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.