Sénégal: Ziguinchor-préparatifs des examens scolaires - La sécurité, l'hébergement au cœur du dispositif organisationnel

Dans un contexte particulier de pandémie couplé à l'hivernage, le chemin qui mène vers les examens risque d'être parsemé d'embuches. Fort de ce constat, les autorités académiques de Ziguinchor avec celles de l'administration tentent de baliser les pistes d'une bonne organisation de ces examens scolaires. Une batterie de mesures est déroulée pour faire face à d'éventuelles contraintes. La sécurisation des centres, des épreuves reste une des dispositions majeures.

«Toutes les dispositions sont prises pour une sécurisation des centres d'examens, des épreuves qui seront assurées par les forces de sécurité et de défense. Il y'a également le transport des épreuves des centres secondaires vers les centres principaux. Cette année, des innovations seront apportées puisque ce sera exclusivement à la charge des IEF ou de l'inspecteur d'Académie», a déclaré le gouverneur de région Guedji Diouf qui insiste sur le respect du protocole sanitaire mais aussi le respect des mesures barrières.

Des dispositions prises dans un contexte particulier qui demande la mobilisation de toute la communauté estime l'Inspecteur d'Académie de Ziguinchor, Cheikh Faye qui se réjouit de la partition jouée par le Gouverneur sur les questions de sécurisation des centres d'examens. Le patron de l'école à Ziguinchor décline d'ailleurs quelques-unes de ces mesures qui vont de l'hébergement des examinateurs au choix de ces derniers en passant par la sécurisation des centres tantôt évoquée par le chef de l'exécutif régional. «Les mesures particulières portent sur la sécurisation des centres des épreuves mais aussi l'acheminement des épreuves des centres secondaires.

A ce niveau, l'autorité administrative nous a promis de requisionner suffisamment de logistiques pour la navette des épreuves. A cela, s'ajoute la question d'hébergement des examinateurs. En zone rurale, il n'y a pas de réceptifs hôteliers et dans ce contexte de pandémie, nous avons demandé aux communautés de s'organiser pour aider à l'hébergement de ces correcteurs», martèle M. Faye qui insiste sur le choix de correcteurs, des surveillants. «Recommandation a été faite pour mettre en place un comité pour réfléchir sur des critères de sélection et des surveillants des membres de commissions et de corrections», précise l'Inspecteur d'Académie qui a décliné une panoplie de mesures pour un bon déroulement des examens scolaires dans la région Sud.

Toutes ces préoccupations ont été soulevées hier, jeudi 6 août, au cours d'un conclave qui a réuni autorités administratives, autorités académiques, chefs d'établissement, parents d'élèves syndicalistes et forces de sécurité. A quelques semaines des examens, Ziguinchor peaufine ainsi des stratégies pour réussir le pari de l'organisation.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.