Algérie: Secousses telluriques à Mila - Le barrage de Beni Haroun non affecté

Mila — Le barrage de Beni Haroun, plus grand barrage d'eau en Algérie, situé à extrême nord de la wilaya de Mila, n'a été aucunement affecté par les deux secousses telluriques enregistrées vendredi matin dans la région, a affirmé le directeur par intérim de la direction des ressources en eau de Mila, Messaoud Lechhab.

Le directeur a relevé "l'absence de tout risque ou menace en lien avec le barrage de Beni Haroun" suite aux deux secousses ressenties dans la région de Hammala, rassurant que l'état du barrage est "stable" et "ne suscite pas d'inquiétude".

A noter que la wilaya de Mila a enregistré vendredi deux secousses telluriques de magnitude de 4,9 et 4,5 degrés sur l'échelle de Richter à 07h15 et 12h13 dont l'épicentre a été localisé à 2 km Sud-Est de Hammala pour la première, et à 3 km au Sud de Hammala pour la deuxième.

La première secousse a été ressentie par les habitants des communes avoisinantes d'Ibn Ziad, Hamma Bouziane et Constantine notamment.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.