Sénégal: Covid-19 - L'Etat interdit de nouveau les rassemblements, le port du masque devient obligatoire

7 Août 2020

Le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a annoncé, vendredi au cours d'une conférence de presse que l'Etat sénégalais interdisait de nouveau les rassemblements sur les terrains de sport, dans les salles de spectacle ainsi que sur les plages et les espaces publics ; les manifestations sur la voie publique ; le port obligatoire du masque est imposé dans l'administration, le privé, les marchés ainsi que dans les transports; et enfin l'Etat demande le respect des mesures prises dans les transports.

Ces décisions sont prises avec effet immédiat. Elles s'appliquent à la région de Dakar et pour le reste du territoire les gouverneurs et les préfets apprécieront selon les spécificités locales. Les contrevenants à ces mesures seront sanctionnés. « Les décisions ont été prises pour que force reste à la loi », a clamé le ministre. Ces mesures sont circonscrites dans le temps. « Il s'agit d'un mois, dans un premier temps », a prévenu Aly Ngouille Ndiaye.

La région de Dakar détient un taux record de malade. « Sur quatre malades de Covid-19, les trois habitent à Dakar », a informé le ministre de l'Intérieur.

Les autorités sénégalaises sont confrontées depuis plusieurs semaines à un nombre de contamination à la Covid-19 en hausse. Les jeunes ont été principalement interpellés par le ministre Ndiaye

A ce jour, le coronavirus a infecté 10887 personnes au Sénégal, dont 7186 ont été guéris, 225 décédés et 3475 patients sont encore sous traitement. Et cette situation qui a poussé le gouvernement sénégalais à prendre les dispositions d'interdiction des rassemblements et de rendre obligatoire le port du masque. Aly Ngouille Ndiaye a développé les différents points liés à ces prises de décisions.

Ces décisions d'interdictions des rassemblements constituent un revirement car le Sénégal avait levé l'état d'urgence et le couvre-feu, le 29 juin dernier et autorisé les rassemblements ainsi que la fréquentation des lieux de culte après les avoir interdit au début de l'épidémie, le 23 mars. La rédaction

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.