Sénégal: Lutte contre les inondations à Guédiawaye - Une station de pompage construite aux Unités 1 et 2 des Parcelles assainies

7 Août 2020

La nouvelle station de pompage, réalisée dans le cadre du Programme de modernisation des villes du Sénégal (Promovilles), est opérationnelle depuis quelque temps.

Une visite de terrain effectuée, hier, à Guédiawaye, par des responsables de cette structure, a permis de se rendre compte que cette station de pompage a sensiblement aidé à combattre les inondations. D'où un grand ouf de soulagement chez les habitants de cette localité.

Dans le cadre de son œuvre de modernisation des villes du Sénégal, Promovilles a entrepris des travaux d'infrastructures dans la ville de Guédiawaye avec la réalisation de 4,450 km de voirie neuve, éclairée et assainie.

Parmi les tronçons prévus, figure l'axe Unité 1-Unité 3- Boulevard Seydina Mandione Laye, long de 1,6 km (de la route des Niayes aux 2×2 voies de Cambérène).

Ce tronçon, du fait de l'absence de réseau de drainage dans un passé récent, était caractérisé par des situations récurrentes d'inondations observées surtout au niveau de la mosquée de l'Unité 2 des Parcelles assainies et le point bas de l'ex-cinéma de l'Unité 3.

Pour en finir définitivement avec ces nuisances, Promovilles y a construit une station de pompage des eaux pluviales dont les travaux sont presque finis. Au cours de la visite, la coordonnatrice technique de Promovilles, Aïssatou Ndoye Ndiaye, révèle que le taux d'exécution des travaux est de 97 %.

Dans la foulée, elle fait remarquer qu'il ne reste à réaliser que des travaux de sécurisation. Notamment le muret de protection de la station de pompage et l'abri du groupe électrogène. La station n'étant pas encore réceptionnée, des dispositions sont prises pour assurer son fonctionnement correct durant l'hivernage 2020.

« Le coût de la station de pompage, associée au réseau de drainage, est estimé à 474 305 932 FCfa », précise Mme Ndiaye.

En ce qui concerne les aspects techniques, le chargé de projet à Promovilles, Papa Balla Diongue, souligne qu'à partir de l'ex-cinéma de l'Unité 3, une conduite gravitaire en Pvc 400 mm est déjà posée sur un linéaire de 540 m avec 16 regards de visite et 5 batteries de grille.

Il a informé que deux de ces batteries seront installées sur le radier en cours de réalisation au niveau du point bas de la Grande mosquée.

« Par cette conduite gravitaire, les eaux pluviales sont drainées vers la station de pompage et évacuées par une conduite de refoulement longue de 730 m vers la mer, à travers le réseau gravitaire de la cité Aliou Sow », poursuit M. Diongue.

Dans son intervention, l'imam de la grande mosquée de l'Unité 2 des Parcelles assainies, Al Ousseynou Sy, salue le travail effectué par Promovilles sur qui il n'a pas tari d'éloges.

« Avant la réalisation de cette station de pompage, ceux qui venaient pour la prière souffraient beaucoup en période d'hivernage avant d'accéder à l'intérieur de la mosquée », réagit-il.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.