Angola: L'INADEC souligne les risques pour la santé et la sécurité des consommateurs

Luanda — Le mauvais emballage des aliments dans les réfrigérateurs et conteneurs et la mauvaise hygiène des ustensiles et des manutentionnaires dans les industries et les entreprises de restauration sont quelques-uns des principaux risques pour les consommateurs du pays, a déclaré samedi, à l'Angop, la directrice général ajointe de l'Institut national pour la protection du consommateur (INADEC), Anta Webba.

Associé à ces risques, selon la responsable, l'absence d'un plan de lutte antiparasitaire dans ces institutions commerciales. "Une situation que l'INADEC cherche à atténuer avec la formation des opérateurs du secteur alimentaire en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire", a ajouté Anta Webba.

Pour cette raison, a indiqué la gestionnaire, d'avril 2019 à juin 2020, 88 travailleurs de 50 entreprises ont été formés dans le cadre du programme de formation des opérateurs de biens et services.

L'objectif de la formation, selon la responsable, est de sensibiliser les manutentionnaires à l'importance d'appliquer les bonnes pratiques, garantissant ainsi la qualité des aliments sans mettre en péril la santé et la sécurité alimentaire des consommateurs.

Pour garantir la sécurité alimentaire des consommateurs, l'interlocutrice rappelle les démarches à entreprendre vis-à-vis du manutentionnaire. L'hygiène corporelle du travailleur, garder les cheveux attachés, porter un bonnet jetable, garder les ongles toujours propres ainsi que les vêtements et les chaussures.

Selon Anta Webba, il est également correct de retirer tous les ornements tels que piercing, montres, boucles d'oreilles, alliances, entre autres.

Il a également souligné que les conditions de santé des travailleurs doivent être respectées, c'est-à-dire exiger des tests médicaux pour certifier leur robustesse afin d'éviter la contamination des aliments.

En ce qui concerne l'hygiène des ustensiles tels que les planches à découper, les couverts et autres, ils doivent être en parfait état de conservation pour éviter qu'ils ne contaminent les aliments et aussi que les aliments soient contaminés les uns avec les autres.

Il a énuméré quelques précautions essentielles à prendre en compte, notamment la validité des aliments, en séparer les produits chimiques, porter des gants, des masques et des lunettes de protection (. » Ces règles ne sont que la pointe de l'iceberg qui traverse cette question », a conclu l'interviewée.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.