Burkina Faso: Attaque meurtrière au marché à bétail de Namoungou

Au Burkina Faso, une vingtaine de personnes ont été tuées ce vendredi 7 août dans la région de l'Est. Des hommes armés non identifiés ont tiré sur les populations dans le marché à bétail de Namoungou, à une trentaine de kilomètres de Fada N'Gourma.

C'est vers 12h, heure locale, que les assaillants ont fait irruption dans le marché de bétail de Namoungou, indique dans un communiqué le gouverneur de la région, le colonel Saidou Sanou. Là, « ils se sont attaqués aux populations ».

Selon des témoignages, une trentaine d'hommes armés non identifiés sont arrivés à moto et ont immédiatement ouvert le feu sur les populations civiles, sans distinction.

C'était le dernier marché de bétail encore ouvert, hormis celui de Fada, dans cette région de l'Est, selon un habitant.

« Les autres marchés de bétails sont fermés suite à des menaces ou attaques récurrentes », précise notre source. L'attaque de ce vendredi du marché de Namoungou est similaire à celle de Kompiembiga au mois de mai, selon des témoins.

Le chef du gouvernement Christophe Dabiré se dit attristé face cette attaque « d'une rare violence subie par les paisibles populations de Namoungou ». Il rappelle aux populations l'urgence de rester constamment vigilant, surtout lors des grands rassemblements.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.