Madagascar: Rassemblement - L'opposition rime avec la date du 10 août

L'opposition saisit la date du 10 août pour célébrer le première anniversaire du fondement de la plateforme « Rodoben'ny mpanohitra ho amin'ny demokrasia eto Madagasikara » (RMDM), ce lundi à son siège à Bel'air.

La commémoration de la date du « 10 août 1991 » tombe en pleine crise sanitaire cette année. Plus ou moins oublié dans les dates marquantes des passés politiques du pays, le 29ème anniversaire du mouvement sanglant survenu à Iavoloha est cette fois masqué par la pandémie de la Covid-19.

La plateforme RMDM rime ainsi avec la date du 10 août pour profiter de l'organisation d'une consultation pour « apporter la contribution dans la lutte contre la Covid19 ». Elle entend collecter des solutions sur des thèmes déjà définis, tout en promettant le respect des mesures sanitaires.

D'une part, l'initiative semble difficile à faire croire à la population quelle que soit la sincérité de l'objectif en ce sens qu'elle est conjuguée avec la date à connotation politique d'après l'explosion des manifestations en 1991.

« Le président Marc Ravalomanana sera présent à l'ouverture de la rencontre. Des conférenciers animeront les débats et les visiteurs seront accueillis dans des endroits aérés» note Edouard Tsarahame, joint au téléphone.

D'autre part, l'initiative de contribuer à la sortie de la crise s'avère un devoir de tous mais la question est « est ce que le contexte permettra-t-il d'insister sur tel évènement? » P ou r le RMDM, le programme de ce lundi qui se déroulera à Bel'air est maintenu.

Un programme qui est effectivement conçu en pleine situation d'exception alors que « tout rassemblement est interdit même s'il se déroule dans un endroit privé.

C'est le cas des églises qui restent fermées actuellement. En plus, cet évènement n'est pas autorisé », rappelle le Préfet de Police de la ville d'Antananarivo, Angelo Ravelonarivo, joint au téléphone.

La plateforme RMDM prévoit remettre la résolution de la consultation au gouvernement. Là encore, la valeur ainsi que la portée d'une telle consultation, compte tenu de la disponibilité des parties prenantes en cette période de crise, demeure un autre débat.

La rencontre est limitée à un certain nombre d'invités puisque le respect des mesures sanitaires l'exige.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.