Sénégal: Kaolack - Médina Baye perd Mouhamed Mouctar Ibrahima Niasse

Moins de 24h après l'inhumation du défunt Khalife de Médina Baye, Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse, la communauté religieuse de Médina Baye a enregistré un autre décès.

C'est celui de Mouhamed Mouctar Ibrahima Niasse, un autre fils de Cheikh Al Islam feu El Hadji Ibrahima Niasse (Baye). Né en 1945, Mouhamed Mouctar Ibrahima Niasse a lui aussi maîtrisé le Coran dès le jeune âge en Mauritanie où il a été exilé par son père.

A son retour, Mouhamed Mouctar Ibrahima Niasse s'est rendu en Egypte, notamment à «Al-Azhar», la plus ancienne des universités de l'Afrique où il a fait de brillantes études supérieures en Arabe.

Son retour au Sénégal, au début des années «70», n'a pas été totalement de tout repos, car depuis cette date, ce personnage religieux s'est toujours livré à la mission de Dieu (SWT) et son Prophète Mohamed (PSL).

Cette volonté divine lui a ainsi ouvert la route du Nigéria où il s'est rendu à plusieurs reprises pour contribuer à l'expansion de la religion dans ce pays, mais également la «Tarikha Al-Tidianya», sa voie pour le soufisme.

En Mauritanie, le Cheikh a aussi été considéré comme un proche parent, car, au-delà même de son titre de guide religieux pour de nombreuses communautés vivant dans ce pays, Mouhamed Mouctar Niasse avait un lien avec ce pays du côté de sa lignée maternelle, nous racontet-on.

Mais l'homme était aussi d'une grande discrétion et très effacé. Il passait toujours inaperçu et n'a jamais aimé fréquenter les rencontres d'envergure comme le «Maouloud» ou les Ziarra annuelles.

Sa préférence était de toujours s'asseoir quelque part, à proximité du lieu où se tenait la rencontre et loin des regards indiscrets, observant sagement le déroulement de l'activité et les échanges qu'elle engendrait.

Dans son calendrier, Mouhamed Mouctar Ibrahima Niasse aimait visiter ses proches, comme son frère Ahmeth Khalifa Niasse qui était considéré comme son frère jumeau. Ses obsèques d'hier à la grande Mosquée de Médina Baye ont mobilisé d'éminentes personnalités du Sénégal et du reste du monde.

Un moment solennel qui a permis à la plupart des personnes qui l'avaient connu et aimé de témoigner de ses bienfaits, ses œuvres sociales et humanitaires qu'il a réussies à bâtir en faveur des milliers de personnes qu'il a croisées dans sa vie.

Mouhamed Mouctar Ibrahima Niasse a ensuite été inhumé dans le même mausolée que son frère, feu Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse, à côté de son père et ses aînés qui l'ont précédé à l'au-delà.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.