Sénégal: Mbour - La police verbalise 697 individus pour non port de masque

Le port du masque est le geste barrière le plus partagé dans la commune de Mbour. Sur les lieux de grands rassemblements comme la gare routière, le quai de pêche et le marché central, mais en plus, le long des artères et avenues de la ville de Mbour, un spectacle habituel se voit.

La police patrouillant à pied ou en matériel roulant interpelle tous les individus sans masque dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19.

Le fourgon des policiers ne cesse de se remplir de contrevenants ne respectant ce geste barrière pour divers motifs : ignorance, réticence, oubli ou simple relâchement. Le bilan du mois de juillet 2020 donne 697 individus verbalisés par la Police pour non port de masques.

La matinée d'hier a été marqué par un détachement du Groupement mobile d'intervention (GMI) cantonné à Mbour et intervenant le long des voies et artères pour descendre des véhicules et verbaliser toutes les personnes ne portant pas de masque.

Le fait est apprécié par bon nombre de mbourois commençant à s'inquiéter de la présence sournoise de la Covid19 à travers des cas communautaires dénombrés ces derniers temps et presque quotidiennement à travers les résultats des tests publiés par les autorités compétentes.

D'autres prétextent d'un oubli de masque à la vue des Forces de l'ordre et se ruent sur des vendeurs pour obtenir une pièce cédée entre 200 et 500 francs Cfa, selon le format.

Pourtant certains individus répugnent encore à porter le masque et versent dans des considérations non rationnelles. La gare routière de Mbour est du reste, un cadre du respect strict des mesures édictées dans les transports publics.

Personne ne peut prendre place à bord d'un véhicule sans donner ses coordonnés (identité, adresse et téléphone) mentionnés dans un manifeste.

La grande désolation est notable le long des plages à Mbour. Des jeunes, dans une ambiance festive de vacances, bravent tous les interdits et se permettent le non port du masque et la tenue de partie de football.

Pourtant, dans la période du couvre-feu, les Forces de l'ordre ont eu à consigner plus d'une centaine de ballons et des dizaines de paires de chaussures. Le protocole sanitaire reste de mise dans l'espace scolaire.

Les gestes barrières y sont scrupuleusement respectés dans la commune de Mbour. Aucun relâchement n'est enregistré dans ces établissements. Un tour dans des écoles élémentaires comme Badara Sarr et Cheikh Mbaba Sow nous permet de constater le respect du protocole sanitaire et des gestes barrières.

La même remarque est faite au groupe scolaire Etienne et Monique, où un contrôle au thermo-flash est suivi d'un lavage strict des mains avec une solution savonneuse et imbibées de gel hydro alcoolisé. La distanciation reste de rigueur dans les classes où les enfants s'asseyent un par table.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.