Congo-Brazzaville: Inauguration du laboratoire central d'analyse de La Congolaise des eaux

Le ministre de l'Energie et de l'Hydraulique, Blaise Serge Zoniaba, a coupé, le 7 août Brazzaville, le ruban symbolique marquant l'inauguration de la nouvelle infrastructure située dans le site du château d'eau OCH à côté du CHU, en présence du staff dirigeant de cette structure.

Placée sous la houlette du ministre de l'Energie et de l'Hydraulique, cette cérémonie s'est inscrite dans l'optique de la mise en œuvre des réformes du secteur de l'eau amorcée par La Congolaise des Eaux (LCDE) pendant ces vingt-trois dernier mois.

Il s'agit, a rappelé le directeur général, Parfait Chrysostome Makita, des premières pages qui détermineront l'avenir d'une société, d'un service public de très haute sensibilité puisqu'il s'agit de la qualité de l'eau que nous distribuons à notre population.

A cet effet, il a remercié le chef de l'Etat, et le gouvernement de la République dans son combat pour le maintien d'un tissu d'entreprise à même de porter haut notre économie et constituer ainsi un levier de développement en faisant la promotion du « local Investment ».

Ce laboratoire central d'analyse qui fait bloc avec le bâtiment R+1 des directions commerciale et d'exploitation a été réhabilité et mis en conformité pour respecter les exigences de certification à la norme ISO 17025, dans le cadre du Projet infrastructures qualité d'Afrique centrale (PIQAC).

Construit, financé à raison de 462,8 millions de FCFA, suivant accord et approbation du conseil d'administration de décembre 2018, sur une surface bâtie de 273,42 m2, il comprend un hall avec un poste de réception des échantillons ; un laboratoire d'analyse microbiologique avec des dispositions « marche avant » comprenant des salles distinctes d'activités (prélèvement, ensemencement, lecture... ) ; deux salles d'analyses physico chimiques ; soixante analyses hebdomadaires ; une partie administrative comprenant : trois bureaux, un vestiaire, un magasin de stockage des réactifs et matériel de laboratoire.

Ce nouveau laboratoire d'analyse moderne et fonctionnel améliorera l'expertise et la qualité du service de l'eau. Il dispose de matériels performants, sélectionnés pour leur robustesse, leur technologie et leur polyvalence.

Il va permettre d'augmenter la diversité des analyses disponibles dans tout le périmètre national, et diminuer ainsi la sous-traitance qui engendre des coûts supplémentaires.

Cet investissement structurant a été rendu nécessaire grâce à l'appui de l'AFD dans le cadre du Fonds d'investissement à l'appui à l'exploitation, va permettre d'offrir également un service diversifié et de qualité supérieure.

Il permettra, à l'instar d'autres laboratoires de la sous-région Afrique centrale certifiée ISO 9001, de concrétiser une démarche d'accréditation spécifique ISO 17025.

L'Union européenne, quant à elle, rappelons-le, à travers le PIQAC, a non seulement équipé la partie microbiologie, mais aussi a formé le personnel du laboratoire par le biais d'une assistance technique assurée par le cabinet Champion de la Tunisie.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.