Sénégal: "L'autonomisation des populations, une chance de l'intercommunalité"

Saly-Portudal (Mbour) — L'autonomisation des populations et l'équation de la démocratie participative sont une chance de l'intercommunalité, en tant qu'outil institutionnel et cadre légal, a affirmé, samedi, le journaliste-consultant, Moustapha Sène, spécialiste de la communication environnementale.

M. Sène s'exprimait au deuxième jour de la session de formation sur l'environnement et la citoyenneté au profit de journalistes et autres hommes de médias basés dans le département de Mbour, à l'initiative de Enda-énergie.

Les relations entre les communautés et les élites dirigeantes ont été caractérisées jusque-là par "la gouvernance environnementale participative" qui est aussi "une demande démocratique forte", un "levier puissant" pour l'autonomisation des communautés locales, a t-il souligné.

Moustapha Sène animait le thème : "Les changements climatiques, la transition écologique et la collecte et le traitement de l'information environnementale locale dans un contexte de mutations majeures à l'échelle du globe : les enjeux et défis d'un journalisme intelligent à inventer".

Selon lui, "parler d'autonomisation des populations, c'est donner aux communautés les moyens de s'approprier véritablement les approches stratégiques leur permettant de progresser dans la recherche d'autres alternatives d'investissement citoyen fondé sur une autre lecture par elles-mêmes, des relations entre l'Etat et les communautés de base".

Cela constitue une "démarche connexe" de cette nouvelle démarche de communication, selon Sène, qui met l'accent sur l'acuité des problèmes environnementaux en Afrique de l'Ouest et au Sénégal en particulier et la nécessité d'une "information juste et vraie" sur la question.

"Le traitement de l'information environnementale a connu, ces dernières années, un regain, même si, par ailleurs, il reste beaucoup à faire dans ce domaine où l'intérêt pour la problématique environnementale reste encore très varié d'un média à un autre. Parfois même pour ce même média, variable d'une équipe ou à une autre", a-t-il souligné.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.