Ile Maurice: Descente policière à bord du Wakashio ce dimanche

Le capitaine du MV Wakashio et la vingtaine membres de son équipage qui ont quitté le centre de quarantaine d'Ambre ce samedi 8 aout, sont hébergés à l'hôtel Le St-Georges à Port-Louis et placés sous surveillance policière.

Il est prévu qu'une descente des enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID) soit effectuée ce dimanche à bord de ce vraquier. Le capitaine, un ressortissant indien de 58 ans y sera emmené à bord par l'hélicoptère de la police.

En début soirée du samedi 8 août, un mandat de perquisition a été signé par un magistrat pour autoriser ce raid du CCID sur le Wakashio.

C'est l'assistant surintendant de police, Roshan Kokil qui est chargé de cette enquête. Il sera accompagné des représentants du département Shipping et des éléments de la National Coast Guard (NCG).

Au quartier-général de la police aux Casernes Centrales, on laisse entendre que ces enquêteurs procéderont à la saisie de documents, dont le log book du vraquier, des messages de communication ainsi que la boite noire.

L'étape cruciale de cette enquête qui a déjà démarré sera l'interrogatoire du capitaine. Les enquêteurs veulent connaitre la cause exacte qui a fait ancrer le Wakashio sur le récif de Pointe d'Esny.

Dix membres d'équipages sont arrivés à St Georges, ce samedi matin, dix autres arriveront ce dimanche.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.