Niger: Six Français et deux Nigériens tués par des hommes armés dans la zone de Kouré

Photo d'illustration

Huit personnes - six Français et deux Nigériens - ont été tuées ce dimanche par des hommes armés venus à motos dans cette zone du sud-ouest du pays, connue pour abriter les derniers troupeaux de girafes d'Afrique de l'Ouest.

Ce dimanche 9 août, dans la région de Kouré, à l'est de la capitale Niamey, des hommes en armes ont abattu huit personnes, deux Nigériens et six touristes français. Une information révélée par l'Agence France-Presse et confirmée à RFI par Tidjani Ibrahim Katiella, gouverneur de la région de Tillabéri.

Il y a eu huit morts, six Français et deux Nigériens. Des bandits armés à bord de véhicules sont venus les tuer dans la zone touristique de Kouré. Cette zone abrite les girafes, les dernières girafes d'Afrique de l'Ouest . On a ouvert une enquête et on a commencé le ratissage de la zone. C'est un choc...

Cela s'est passé dans la réserve de girafe de Kouré, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Niamey, la capitale, sur la route de Dosso, une région qui du point de vue des autorités nigériennes n'est pas une zone à risque.

Il n y a pas de consigne d'évitement de cette région nous a dit un général nigérien.La preuve : ce parc, régulièrement fréquenté par des touristes, est gardé par des hommes du service des eaux et forêts, et non des gendarmes .

Alors les victimes, ce sont six Français et leurs deux accompagnateurs nigériens,des humanitaires de l'ONG ACTAID, basés au Niger, sortis en excursion à bord d'un véhicule de l'organisation, une des rares sorties autorisées hors de la capitale selon une humanitaire.

Sur le site du Quai d'Orsay, le ministère français des aAffaires étrangères, la zone est de couleur orange, c'est-à-dire qu'elle est déconseillée hors raison impérative.

Sur l'origine des hommes armés, pas d'information fiable pour le moment, mais le scénario peut rappeler d'une certaine manière ce qui s'était passé dans le parc de Pendjari, au nord du Bénin, à quelques centaines de kilomètres de là, en mai 2019; lorsque deux Français avaient été enlevés et leur guide tué.

Une région qui à l'époque était, elle aussi, orange sur la carte du gouvernement français, et depuis basculée en rouge.

Quoi qu'il en soit des gendarmes nigériens sont déjà sur place : du groupement de Kouré, et des renforts de Niamey et Filingué, un groupe d'élite situé plus au nord, seraient en chemin en ce moment.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.