Cote d'Ivoire: Bingerville/Conflit foncier - Une dizaine de blessés dont deux cas graves à M'bato-Bouaké

Un affrontement opposant les populations a éclaté, le jeudi 6 août à M'bato-Bouaké, village situé à environ sept kilomètres de Bingerville.

À l'origine de cette bagarre fratricide, un différend foncier qui serait survenu à la suite de ventes unilatérales du domaine villageois par le chef, selon nos sources.

Saisis de cette situation, les autorités compétentes du ministère de la construction, auraient suspendu la signature dudit chef concernant les d'attribution tenant lieu d'actes de vente.

Cela aurait suffi pour que partisans et opposants à cette pratique en viennent aux mains. Bilan, une dizaine de blessés dont deux cas graves pris en charge par les services sanitaires, selon Anoh Bédia Oswald sous-préfet de la circonscription.

La gendarmerie nationale est intervenue pour séparer les belligérants et rétablir l'ordre.

Des pourparlers initiés et conduits par le représentant local du gouvernement sont actuellement en cours pour ramener définitivement la paix dans cette bourgade touchée par les opérations immobilières.

Vivement que ces frères de M'bato-Bouaké fument rapidement le calumet de la paix afin que personne ne reste en marge du développement amorcé dans leur localité.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.