Gabon: Fraude aux inscriptions aux baccalauréat et BEPC dénoncée et sanctionnée

Au Gabon, à cause de la pandémie du Covid-19, les épreuves du CEP (Certificat d'études primaires et du BEPC ont été annulées, mais pas le baccalauréat, dont les épreuves écrites démarrent dans deux semaines, précisément le 20 août prochain.

Vendredi, le ministère de l'Éducation nationale a annoncé avoir déjoué une fraude massive lors de l'inscription. Plusieurs candidats ont présenté de faux bulletins de notes alors que d'autres se sont fait inscrire sans le moindre dossier.

Une enquête menée par une commission rogatoire a établi que près de 1500 candidats se sont fait inscrire avec de faux bulletins de notes au Bac ou au BEPC.

Devant les enquêteurs, beaucoup d'élèves ont affirmé avoir fabriqué ces bulletins au quartier, d'autres les ont achetés dans des lycées privés. D'autres encore ont versé 150 000 FCFA pour être inscrits sans dossier.

Les sanctions sont tombées. Plusieurs élèves sont radiés de la liste, des lycées privés fermés définitivement, plusieurs chefs d'établissement interdits de fonctions durant cinq ans.

Louis Patrick Mombo, délégué général de la CONASYSED, principal syndicat de l'éduction exige un peu plus.

« Il ne faudrait pas que ce soit le menu fretin, c'est à dire les enseignants, les chefs d'établissements qui paient !... Nous espérons que les sanctions vont s'étendre au niveau des responsables politiques ! »

Force restera à la loi, soutient Théodor Koumba, secrétaire général du ministère de l'Education nationale. « La loi s'applique à tout le monde », nous assure t-il.

Les personnes sanctionnées ont 5 jours pour faire appel.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.