Congo-Kinshasa: Facebook supprime une soixantaine de comptes liés à l'homme politique Honoré Mvula

The Democratic Republic of the Congo's President Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo at the 2019 Russia-Africa Summit at the Sirius Park of Science and Art in Sochi, Russia, 23 October 2019.

En République démocratique du Congo (RDC), le réseau social Facebook a annoncé avoir supprimé une soixantaine de comptes liés à l'homme politique Honoré Mvula et son parti, la Force des Patriotes (FP), qui se réclament comme proches de Félix Tshisekedi. Pour le réseau social, ces pages avaient pour objectif de faire passer la désinformation et la propagande politique comme des contenus d'actualité.

En République démocratique du Congo (RDC), Facebook a annoncé avoir supprimé 66 comptes utilisateurs, 63 pages, cinq groupes et 25 comptes Instagram liés à un homme politique, Honoré Mvula et son parti, la Force des Patriotes (FP), qui se réclament proches de Félix Tshisekedi.

Avec un total combiné de près de 1,5 million de mentions « J'aime », ces pages et profils d'utilisateurs ont eu recours, selon Facebook, à des tactiques trompeuses pour la promotion de Honoré Mvula. Pour le réseau social, ces pages avaient pour objectif de faire passer la désinformation et la propagande politique comme des contenus d'actualité.

Facebook explique que ces pages se sont d'abord affichées comme représentant d'autres hommes politiques et personnalités publiques. Une fois qu'un public suffisant a été constitué, elles se sont rebaptisées pour afficher un contenu pro-Honoré Mvula. La propre page Facebook de Honoré Mvula a été créée en novembre 2016, sous le nom de l'ancien Premier ministre, Samy Badibanga.

Malaise à la présidence de la République

Honoré Mvula, qui se présente comme un défenseur du président de la République, explique qu'il a hérité cette page d'une influenceuse digitale qui gère la communication de certains hommes politiques. Il ajoute que lui n'est lié qu'à une dizaine des 63 pages supprimées par Facebook.

1/Ma version des faits sur le blocage de mon compte et ma pages HONORE MVULA

Cette page a été créé et cédée par la journaliste indépendante, l'influenceuse ds les réseaux sociaux et gestionnaire des comptes des plusieurs hautes personnalités et autorités en tant que consultante.

À la présidence de la République, la question dérange. Selon Michee Mulumba, assistant de Félix Tshisekedi, le chef de l'État regrette et condamne ces pratiques. Il ajoute qu'Honoré Mvula n'agit pas pour le compte de la présidence de la République.

Ce n'est pas la première fois que Facebook s'intéresse à ces pratiques dans la région. Le réseau social avait déjà supprimé, en mai 2019, plusieurs comptes et pages qui propageaient, selon lui, du contenu visant à influencer négativement la politique. À l'époque, Facebook avait indexé un réseau israélien qui serait à l'origine de cette activité visant aussi plusieurs autres pays africains.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.