Congo-Kinshasa: Le SYNAMAC remet en cause l'authenticité de la lettre attribuée aux juges Kilomba et Ubulu

Ils ont préféré poursuivre leurs mandats à la Cour constitutionnelle au détriment de l'ordonnance du Président de la République n°20/108 du 17 juillet leur donnant un nouveau mandat à la Cour de cassation, le dossier des juges Noël Kilomba et Jean Ubulu continue à défrayer la chronique.

Après plusieurs réactions tendant à revêtir cette affaire d'une connotation politique, le Syndicat National des Magistrats du Congo (SYNAMAC) juge que la question sur ce refus doit être étudiée de façon minutieuse, remettant en cause l'authenticité de cette correspondance attribuée à ces deux juges de la Cour constitutionnelle.

«Comme syndicat nous posons simplement des questions par rapport au document qui a été publié, et nous ne savons pas si réellement ce document émane d'eux. A ce stade, nous n'avons pas pu identifier ce document», a déclaré Edmond Isofa, président du SYNAMAC, qui pense que : «si c'est un recours gracieux, je pense que c'est individuellement que chacun devait agir. C'est pourquoi, nous cherchons d'abord à avoir toute les informations autour de cette histoire pour que nous puissions au besoin voir ce que le Syndicat doit faire par rapport à la situation», indique le SYNAMAC.

Parlant d'un recours gracieux, le président du SYNAMAC a laissé entendre que chaque juge a un dossier individuel, puisque "chacun a été nommé individuellement, d'où le recours ne peut pas se faire de manière collective". Pour lui, "individuellement serait plus indiqué".

Toutefois, le Syndicat national des magistrats du Congo promet de se prononcer très bientôt, le temps pour lui de collecter toutes les informations nécessaires sur l'authenticité du fameux document.

Pour mémoire, deux hauts magistrats ont refusé de prêter serment mardi 4 août dernier devant le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, au Palais de la Nation prétextant qu'ils préfèrent garder leurs mandats à la Cour constitutionnelle jusqu'à son expiration. Il s'agit des magistrats Jean Ubulu et Noël Kilomba, respectivement juges à la Cour constitutionnelle.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.