Congo-Kinshasa: L'UNC bat le rappel des troupes, Kamerhe remercie !

Les cadres, militants et sympathisants de l'Union pour la Nation Congolaise ont fait le plein dans les rues des 23 provinces sur les 26 que compte la République Démocratique du Congo. L'objectif de cette marche est clair, la libération immédiate et sans condition de Vital Kamerhe qui a totalisé déjà plus de 120 jours à la prison centrale de Makala.

Sans ambages, ces milliers des militants croient que leur président est innocent et le dossier est vide. A Kinshasa comme dans d'autres provinces, les rues et avenues ont refusé du monde. Pour les organisateurs de cette grandiose activité, c'est une marche réussie. Le secrétaire général a.i de ce parti, Aimé Boji Sangara, qui conduisait cette marche à Kinshasa, souligne que son parti dénonce avec la dernière énergie les manœuvres dilatoires visant à nuire à la personne de Vital Kamerhe au travers un procès dont le caractère politique n'est plus à démontrer. "Je tiens, ce soir du 7 août 2020, à remercier, du fond de mon cœur, chacune et chacun de vous, qui a bravé la peur pour réclamer ma libération sans condition en ce moment difficile que je traverse dans la prison Centrale de Makala. Le comité d'organisation, sous la direction du secrétaire général a.i, a fait du bon travail et mérite mes sincères félicitations", écrit, pour sa part, Vital Kamerhe, dans un message de remerciement. VK n'a pas oublié les forces de l'ordre ainsi que les autorités politico-administratives. Il a y lieu de souligner que la cause en Appel a été renvoyée au 21 août prochain.

"... La consternation est d'autant plus grande à la suite du refus à 8 reprises à sa demande de liberté provisoire au moment où il est de notoriété publique et qu'il a rendu de grands et loyaux services à la République depuis plus de 30 ans et que sa fuite n'est pas à craindre, violant ainsi le principe fondamental de droit pénal selon lequel la liberté est la norme et la détention l'exception. Au vu de ce qui précède, l'UNC dénonce avec la dernière énergie les manœuvres dilatoires visant à nuire à la personne de Vital Kamerhe au travers un procès dont le caractère politique n'est plus à démontrer ", dit le mémorandum lu par le secrétaire général.

Par ailleurs, l'Union pour la Nation Congolaise dénonce avec la dernière énergie ce qu'elle qualifie d'"une justice à deux vitesses" car, poursuit le mémo, "dans le même dossier, il est surprenant que certains prévenus ont bénéficié de la liberté provisoire".

Félix Tshisekedi doit s'impliquer

Dans le même ordre d'idées, l'UNC, qui dit toujours croire à l'innocence de Kamerhe, appelle à l'implication personnelle du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, pour que soit garanti un procès équitable dans cette affaire.

Il y a lieu de rappeler que les militants de l'UNC ont marché dans 23 provinces sur les 26 que comptent la République démocratique du Congo.

La reconnaissance de Kamerhe

Cette marche réussie a interpellé le directeur de cabinet du Chef qui, malgré son incarcération, n'a pas hésité à dire toute sa reconnaissance aux militants, cadres et sympathisants de son parti.

" Je tiens, ce soir du 7 août 2020, à remercier, du fond de mon cœur, chacune et chacun de vous, qui a bravé la peur pour réclamer ma libération sans condition en ce moment difficile que je traverse dans la prison Centrale de Makala. Le comité d'organisation, sous la direction du secrétaire général a.i, a fait du bon travail et mérite mes sincères félicitations. Je suis aussi très reconnaissant à toutes les fédérations UNC des 23 provinces, qui ont démontré réellement que l'UNC est une famille et un parti à caractère national", a dit Vital dans un message de remerciement dont une copie est parvenue à La Prospérité.

A lui de poursuivre " vous m'aviez soutenu durant ces 120 jours de ma détention, vous aviez témoigné votre amour, votre attachement indéfectible à ma personne dont le sacrifice consenti depuis plus de 30 ans consiste à instaurer dans notre pays, un Etat de droit et de paix, gage de liberté et du développement d'une nation démocratique".

Ci-dessous, l'intégralité du message de remerciement de Vital Kamerhe

MESSAGE DE REMERCIEMENT DE L'HONORABLE VITAL KAMERHE AUX MILITANTES ET MILITANTS DE L'UNC, AU PEUPLE CONGOLAIS ET AUX AGENTS DE L'ORDRE, A L'OCCASION DE LA MARCHE DE SOUTIEN DU 07 AOUT 2020

Mes chers compatriotes, alliés, sympathisants et membres de notre Parti politique, Union pour la Nation Congolaise, UNC en sigle, et à tout le peuple congolais épris de paix et de justice ;

Je tiens, ce soir du 07 aout 2020, à remercier, du fond de mon cœur, chacune et chacun de vous, qui a bravé la peur pour réclamer ma libération sans condition en ce moment difficile que je traverse dans la prison Centrale de Makala.

Le comité d'organisation, sous la direction du secrétaire général a.i, a fait du bon travail et mérite mes sincères félicitations. Je suis aussi très reconnaissant à toutes les fédérations UNC des 23 provinces, qui ont démontré réellement que l'UNC est une famille et un parti à caractère national.

Vous m'aviez soutenu durant ces 120 jours de ma détention, vous aviez témoigné votre amour, votre attachement indéfectible à ma personne dont le sacrifice consenti depuis plus de 30 ans consiste à instaurer dans notre pays, un Etat de droit et de paix, gage de liberté et du développement d'une nation démocratique.

A mes avocats et tous les chevaliers de la plume qui m'ont défendu, je dis toute ma profonde gratitude.

A mon épouse, à mes enfants, aux membres de ma famille biologique, amis et connaissances, qui ont marché ensemble avec l'UNC, je vous rassure que le Congo de nos rêves où la justice, la vérité et la cohésion nationale vont réellement régner, se pointe déjà à l'horizon. Ce n'est qu'une question de conviction, d'amour et de détermination. Que le très haut vous récompense et vous protège !

Je m'en voudrais de ne pas remercier tous les serviteurs de Dieu qui ne cessent d'organiser des prières, pour que Dieu, dans sa miséricorde infinie, touche le cœur de chaque juge et magistrat pour dire le bon droit qui conduira à mon acquittement.

Enfin, mes sincères remerciements s'adressent aux autorités politico-administratives et surtout aux agents de l'ordre qui ont encadré cette marche en toute tranquillité et ont prouvé leur professionnalisme au service de la Nation Congolaise.

Ensemble, que Dieu exauce nos prières car, dit-on «la voix du peuple, c'est la voix de Dieu» et je crois en la justice divine.

Fait à Kinshasa, le 07 août 2020

Hon Vital KAMERHE LWA KANYIGINYI NKINGI

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.