Congo-Kinshasa: Marches pour exiger sa libération - Kamerhe dit merci au peuple congolais et aux militants de l'UNC

Le rendez-vous était pris le vendredi 7 août en cours, jour prévu pour le début du procès 100 jours en Appel. Cadres, militants de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) et autres partisans ont manifesté presque partout au pays pour exiger la libération de leur leader, Vital Kamerhe.

Ce dernier n'est pas resté insensible à cette marque de sympathie et de compassion. Depuis sa cellule de Makala, il a signé un communiqué pour tous les remercier, y compris les agents de l'ordre qui ont bien encadré cette marche pacifique. Cependant, l'audience foraine de la Cour d'Appel a été, encore une fois, renvoyée au 21 août 2020.

«Je tiens, ce soir du 7 août 2020, à remercier, du fond de mon cœur chacune et chacun de vous, qui a bravé la peur pour réclamer ma libération sans condition en ce moment difficile que je traverse dans la Prison Centrale de Makala [... ] Vous m'aviez soutenu durant ces 120 jours de ma détention, vous m'aviez témoigné votre amour, votre attachement indéfectible à ma personne dont le sacrifice consenti depuis plus des 30 ans consiste à instaurer dans notre pays un Etat de Droit et de paix, gage de liberté et du développement d'une Nation Démocratique [... ] A mes avocats et à tous les chevaliers de la plume qui m'ont défendu, je dis toute ma profonde gratitude», a écrit Vital Kamerhe.

Il sied de noter qu'au cours de cette marche à Kinshasa, Amida Shatur Kamerhe, ses enfants et certains membres de la famille Kamerhe ont aussi de la partie aux côtés des cadres et militants de l'UNC. Le prévenu Vital Kamerhe les a rassurés que le Congo de nos rêves où la justice, la vérité et la cohésion nationale vont réellement régner, se pointe déjà à l'horizon.

«Je m'en voudrais de ne pas remercier tous les serviteurs de Dieu qui ne cessent d'organiser des prières, pour que Dieu, dans sa miséricorde infinie, touche le cœur de juge et magistrat, pour dire le bon droit qui conduira à mon acquittement. Enfin, mes sincères remerciements s'adressent aux autorités politico-administratives et surtout aux agents de l'ordre qui ont encadré cette marche en toute tranquillité et prouvé leur professionnalisme au service de la Nation Congolaise», a-t-il conclu.

Les manifestations de rue de soutien à Vital Kamerhe se sont déroulées dans 23 provinces sur les 26 que compte la République démocratique du Congo. «La voix du peuple, c'est la voix de Dieu». Sans nul doute, le prochain rendez-vous dans la rue c'est le 21 août prochain, jour du début du procès en appel.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.