Sénégal: Cheikh Mouhamed Mahi Ibrahima Niasse au président Sall - «Que la Covid-19 n'entrave en rien tes projets»

Dans la grande salle de «Kër Gan» (Maison des hôtes), archi comble mais aménagée en respect aux mesures de prévention à la Covid-19 et la distanciation sociale, où se tient la plupart des rencontres d'envergure à Médina Baye, le nouveau Khalife de la dite cité religieuse a prié pour que la pandémie de la Covid-19 ne soit pas une entrave aux différents chantiers et projets du président de la République vers l'émergence.

Cheikh Mouhamed Mahi Ibrahima Niasse, après avoir remercié et élargi ses prières en direction du chef de l'Etat et la délégation qui l'accompagnait, samedi dernier, lors de la cérémonie de présentation de condoléances à la famille de Feu El Hadji Ibrahima Niasse, Baye Niasse mais aussi en faveur de l'ensemble des autorités étrangères présentes et les différents corps diplomatiques comme celui du Maroc que représentait son Ambassadeur au Sénégal.

Pour lui le déplacement du chef de l'Etat à Médina Baye témoigne encore une fois un amour, un attachement, mais surtout la considération et le respect que le président Macky Sall a toujours entretenu et maintenu vis-à-vis de la famille de Médina Baye.

Comme le chef de l'Etat, le Khalife Cheikh Mahi Ibrahima Niasse a profité de l'occasion pour revenir sur la grandeur du défunt Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse, la mission qui lui était dévolue et qu"il a réussie à parachever à travers le monde et l'infernal travail qu'il a poursuivi à travers les différentes nations du monde.

Et Cheikh Mahi Ibrahima Niasse d'en déduire que sa disparition brutale est une perte pour non seulement le Sénégal, mais toute la Ummah.

Car, a-t-il confié, «depuis dimanche 2 août dernier, date de sa disparition, nous ne cessons d'accuser réception de plusieurs centaines de télégrammes, messages, mots et autres correspondances venant d'éminentes personnalités et communautés du monde entier qui en profitaient pour présenter des condoléances ou marquer de signes de sympathie et de compassion vis-à-vis de notre famille et la communauté de Médina Baye toute entière».

Pour Cheikh Mahi Ibrahima Niasse, «ceci témoigne encore une fois comme vous venez de le dire, M. le président, que Médina Baye est d'une grande notoriété et dispose d'une forte position religieuse intercontinentale.

Une position par rapport au savoir et la connaissance divine, religieuse, reconnue par le monde entier. Cela nous réconforte et nous en remercions Dieu et le président Macky Sall d'avoir eu la sagesse de connaître cela et surtout de le reconnaître».

Dans un contexte où le Sénégal est en pleine croisade contre la Covid19, le 5e Khalife de Médina Baye a aussi formulé, devant son hôte, des prières pour le recul et la disparition totale de cette pandémie, mais surtout pour que ce mal ne soit guère pour le président Macky Sall une entrave à n'importe lequel de ses projets orientés vers le développement social et économique du Sénégal.

«C'est vrai, le défunt Khalife Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse est aujourd'hui parti. De son vivant, il a réussi beaucoup de missions, c'est vrai. Mais force est aussi de reconnaître que votre main a toujours été associée à ces chantiers.

Parce que vous avez eu des prédécesseurs. Je ne peux pas affirmer que ces personnes ne connaissaient pas Médina Baye, mais à vrai dire l'importance de Médina Baye et sa place au sein de la communauté musulmane du monde, n'ont pu être connues et magnifiées que lorsque vous êtes arrivés au pouvoir, à la tête de la nation.

Cela, Médina Baye ne l'oubliera jamais, mais ne renoncera jamais à prier pour que Dieu vous donne la force et le courage de poursuivre votre chemin. Nous savons tous que depuis un certain moment vous déployez tous les efforts pour ce pays.

Surtout depuis la présence de la Covid-19 sur le territoire national. Malgré les couacs et autres impairs, vous vous efforcez à tout contenir et à satisfaire vos compatriotes, le peuple sénégalais en général.

Et pour cela nous prions pour que le Sénégal, que tout le monde respecte aujourd'hui et qui vous a été confié, soit un «Sénégal pour tous». Un Sénégal où tout le monde se sentira à l'aise, où tout le monde se retrouvera».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.