Sénégal: Rallye de l'espoir 2020 - Macky Sall propose la solidarité et la fraternité humaine pour vaincre la Covid-19

10 Août 2020

La Fédération pour la paix universelle (Fpu) a tenu, hier, l'édition 2020 du rallye de l'espoir d'un million de personnes pour un monde béni et unifié. Une occasion saisie par le Président Macky Sall de proposer la solidarité et la fraternité humaine pour vaincre la Covid-19.

« Nous vaincrons (la Covid-19), non dans le repli sur soi, mais en œuvrant dans la solidarité et la fraternité humaine comme l'a toujours fait la Fédération pour la paix universelle (Fpu) ». C'est la conviction du Président Macky Sall qui intervenait, hier très tôt le matin, par visioconférence, à l'édition 2020 du rallye de l'espoir.

Cette manifestation, organisée par la Fpu, une organisation dirigée par la Coréenne Hak Ja Han Moon, veuve de Sun Myung Moon, le père fondateur, a eu lieu en Séoul, en Corée du Sud, autour du thème : « Établissement d'un monde béni et unifié à travers l'interdépendance, la prospérité mutuelle et les valeurs universelles ».

Cette année, Macky Sall est le lauréat du prix Sunhak pour la paix décerné par la Fpu. Il a décidé de donner l'intégralité de la somme, environ 300 millions FCfa, au Fonds pour la paix de l'Union africaine.

Le Chef de l'État a été couronné, en octobre 2019, pour son engagement résolu en faveur de la paix et de la bonne gouvernance, deux piliers du Plan Sénégal émergent (Pse).

Le rallye de l'espoir de cette année se tient à un moment inédit de l'histoire. Le monde entier, a rappelé le Président Sall, subit de plein fouet l'impact brutal de la pandémie de la Covid-19. En plus d'être une crise sanitaire majeure, a-t-il souligné, le coronavirus perturbe profondément les conditions de vie et les relations sociales.

« Les systèmes éducatifs sont mises à mal, les économies en berne, les entreprises en difficulté et les travailleurs exposés à la précarité », a dit le Chef de l'État, rappelant que « la Covid-19 ignore les frontières, les considérations sociales, idéologiques et géopolitiques.

Elle révèle au grand jour les limites des systèmes sanitaires les plus sophistiqués et nous montre nos vulnérabilités communes ».

Pour que le futur vaccin soit un bien commun

Macky Sall est persuadé qu'à ce jour la Covid-19 n'a pas livré tous ses secrets et il n'y a encore ni médicaments ni vaccin pour le combattre.

Devant tant de défis et d'incertitudes, a-t-il poursuivi, la foi, la confiance dans la science et la détermination à agir ensemble nous aideront à garder l'espoir, à surmonter l'épreuve et à vaincre nos vulnérabilités communes.

Et d'inviter d'agir ensemble, car de la même manière qu'il a fait le tour de la planète en quelques mois, le virus restera une menace pour tous tant qu'il continuera de circuler quelque part dans le monde.

« Voilà pourquoi, le 14 mai dernier, j'ai cosigné l'appel international pour que le futur vaccin contre la Covid-19 soit un bien commun, gratuit et accessible à tous les pays. Dans le même esprit, je salue et soutiens le rallye qui nous rassemble, afin que le monde post-Covid-19 soit meilleur pour tous », a ajouté Macky Sall.

Le Président de la République a, par ailleurs, salué la mémoire de l'illustre inspirateur du Fpu, le révérend Dr Sun Myung Moon, dont le centenaire est célébré cette année. Outre Macky Sall, d'autres personnalités du monde entier ont intervenu.

C'est le cas de l'ancien secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, des Premiers ministres du Niger et du Cambodge, de l'ancien vice-président des États-Unis Dick Cheney, du révérend Paula White, conseillère spirituelle du Président Donald Trump, de Chuichi Date, ancien président de la Chambre des conseillers du Japon, de Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants des États-Unis, etc.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.