Ile Maurice: Wakashio - Dis-moi demande au GM de dire...

Elle n'a pas tardé à réagir face à la situation entourant le naufrage du MV Wakashio.

C'est dans un communiqué émis le 7 août que l'association qui a pour but de promouvoir les droits humains, en l'occurrence DIS-MOI (Droits Humains Océan Indien) a adressé cinq questions au gouvernement. Document dans lequel elle sollicite des réponses sur le fait si des mesures de restauration ont été prises pour l'écosystème marin et terrestre à la suite des dommages causés.

«L'état doit rendre des comptes. Ce qui nous préoccupe est la manière dont les autorités ont agi et réagi face à cet événement imprévu et DIS-MOI demande au gouvernement de répondre si une évaluation des risque écologiques a été faite ou pas. «Si tel n'est pas le cas, on aimerait avoir les raisons... La stabilisation du navire semble avoir été la préoccupation majeure des autorités. L'état a-t-il pris de bonnes décisions ?» interroge toujours l'association.

Elle va plus loin pour savoir la raison pour laquelle le gouvernement a attendu tout ce temps avant de solliciter l'expertise française.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.