Congo-Brazzaville: Distinction - Des personnalités kinoises promues notables universels pour la paix

La Cité de la paix du Conseil universel pour la paix des nations et des continents (Culpac) à Kinshasa a servi de cadre, le samedi 8 août, à l'organisation de la Journée d'honneur des notables universels de la paix. En fait, le Conseil a reconnu à leur juste valeur des personnalités kinoises, parmi lesquelles Godard Motemoma, qui ont œuvré pour la paix dans la capitale de la RDC.

Dans son mot de circonstance à l'occasion de cette journée de reconnaissance des notables universels pour la paix, le directeur général du Culpac, Daniel Santu Biko, a rappelé que la cérémonie du jour s'inscrivait dans la cadre de la commémoration des 60 ans de l'indépendance de la République démocratique du Congo (RDC) célébrée le 30 juin de chaque année. Il a concomitamment évoqué les quarante ans d'existence du Culpac, une structure qui s'investit avec ténacité pour la paix, dans l'accomplissement de ses activités humanitaires.

Et par rapport à l'objet de la journée, Daniel Santu Biko a indiqué : «Nous venons de mettre en exécution notre programme des notables universels pour la paix qui consiste à reconnaître toutes ces personnalités à travers le monde qui apportent leur amour envers la population défavorisée, démunie et dégradée. Et ce, à la suite des résolutions de notre conférence universelle pour la paix tenue du 5 au 6 septembre 2015 au Parlement européen à Bruxelles... »

Avec à ses côtés le conseiller diplomatique Patrice Salaga, le directeur général du Culpac a expliqué que les personnalités retenues comme notables universels pour la paix se sont manifestés favorablement dans le domaine humanitaire pour la paix dans leur responsabilité et vies quotidiennes. Et s'adressant aux notables universels, Daniel Santu Biko a dit : « Chers notables universels pour la paix, sachez le bien, votre mission est humanitaire et apolitique dans le cadre de notre mission pour rassembler, rapprocher et unir des femmes et des hommes de tout horizon, sans aucune discrimination pour le bien de l'humanité.»

Les hommes élevés au rang noble de notables universels pour la paix sont donc Godard Motemona (député national et coordonnateur du comité urbain de l'ASBL « Bana Kin »), le général de brigade Richard Ade Boyombo, Riva Kalimasi, dit Delopipo (opérateur culturel). Les autres notables universels pour la paix sont Léopold Abibo (diplomate et directeur au ministère des Affaires étrangères), Alphonse Lando (chevalier de l'Ordre de la couronne en Belgique et de l'Ordre de mérite en France), Felly Nzuzi Sita Lina, alias Misolina (directeur à la Direction général des migrations/Beach Ngobila), Eugène Makwa Lekonga (gérant Univers Service).

Parmi ces notables universels pour la paix du Culpac, il y a également des femmes, notamment Pétronille Vaweka (médiatrice de la paix et membre du Réseau international es femmes leaders), Marie Madeleine Kalala (ministre honoraire et membre du Réseau international des femmes leaders), Julienne Lusenge (présidente du Fonds pour les femmes congolaises et membre du Réseau international des femmes leaders), sénatrice Bijou Goya (sénatrice et président de l'ONG SOS Enfant d'Eden), ainsi que Fatuma Luhalwe Mangaza, administratrice du marché de la Liberté à Kinshasa, très honorée d'être comptée parmi les notables universels pour la paix, elle qui abat un travail exceptionnel au marché de la Liberté dans la commune de Masina.

Prenant la parole au nom des notables dans le cadre de la parité, Pétronille Vaweka a souligné que le peuple congolais est plein de vitalité et de créativité, mais il doit aussi renforcer en lui une conscience indépendante et autonome afin d'éradiquer toute solution dans des problèmes. La paix, a-t-elle laissé entendre, ne peut être prêchée dans un contexte de pauvreté, tout en prônant l'épanouissement de la jeunesse. «Travailler pour la paix, c'est aussi mobiliser le peuple congolais à assumer son destin ». Et Léopold Abibo a, dans sa brève intervention, parlé de la paix du Christ, en notant que dans sa qualité de diplomate, il ne doit pas seulement représenter le pays à l'étranger, mais aussi apporter un message de paix. Ces notables sont appelés à se constituer en lobby afin de défendre et poursuivre l'instauration de la paix totale au pays. Aussi devront-ils être sollicités dans les négociations et les résolutions des conflits au pays et à l'étranger pour leur apport à la recherche de la paix.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.