Maroc: Ziad Atallah - L'aide marocaine intervenue au moment opportun

Selon l'ambassadeur du Liban à Rabat, les relations bilatérales sont profondes, enracinées et ancestrales

L'aide humanitaire et médicale d'urgence envoyée sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Liban, suite à l'explosion tragique survenue dans le port de Beyrouth, reflète la profondeur des relations historiques unissant les deux pays et les deux peuples frères, a déclaré, samedi à Rabat, l'ambassadeur de la République libanaise au Maroc, Ziad Atallah.

Cet acte de générosité a eu un grand impact auprès des Libanais, et est intervenu au moment opportun, a-t-il déclaré, dans une interview accordée à la chaîne M24 de l'Agence marocaine de presse (MAP) et sa station radio (Rim Radio), soulignant que les relations entre le Maroc et le Liban sont "profondes, enracinées et ancestrales".

Le diplomate libanais a salué la réactivité du Royaume qui a immédiatement répondu à l'appel de détresse lancé par son pays, en lui fournissant des médicaments, des équipements hospitaliers et médicaux, et des denrées alimentaires, notant que ce geste généreux a été accueilli avec beaucoup d'appréciation par le Liban et restera gravé dans la conscience et l'histoire de chaque Libanais.

Il s'agit d'"une initiative et d'un geste historique que nous apprécions hautement", a souligné l'ambassadeur libanais, relevant que Sa Majesté le Roi a fait preuve de sincères sentiments de fraternité en dépêchant cette aide au Liban.

D'autre part, Ziad Atallah a exprimé sa gratitude pour le nombre important des appels de compassion, de condoléances et de sympathie que l'ambassade du Liban a reçus de toutes les composantes de la société marocaine qui ont tenu à exprimer leur solidarité et leur soutien au Liban suite à cette dure épreuve.

Concernant la situation actuelle à Beyrouth, il a relevé que le Liban a reçu le premier choc lorsque les hôpitaux ont été submergés par plus de 5.000 blessés, alors que plus de 150 Libanais ont trouvé la mort, indiquant que les trois hôpitaux de Beyrouth sont actuellement hors service, ce qui a poussé les patients à les quitter à cause de la suspension de service due à l'explosion.

Dans ce contexte, le diplomate libanais a indiqué que "l'hôpital de campagne déployé par le Royaume du Maroc et le grand nombre de médecins relevant des Forces Armées Royales du Maroc est une aide qui est intervenue au moment opportun" et qui serait capable de "compenser les dégâts causés au secteur sanitaire et hospitalier au Liban en cette conjoncture".

Pour ce qui est de la gestion par le Liban de la pandémie de Covid-19, à la lumière du grand nombre de victimes du drame, Ziad Atallah a souligné que l'état d'urgence actuel ne permet pas de respecter les mesures préventives, en particulier le port des masques, le lavage et la désinfection des mains, et le respect de la distanciation sociale, comme auparavant, ajoutant que cela peut avoir un impact négatif sur le nombre de personnes contaminées.

Il a appelé, à cet égard, au renforcement de la capacité du système médical et hospitalier libanais pour qu'il puisse accueillir un plus grand nombre de patients atteints de Covid-19, notant que l'aide qui parvient des pays frères, notamment du Maroc, aidera le Liban à surmonter cette étape difficile.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.