Congo-Kinshasa: Situation des droits de l'homme dans les hauts plateaux de Mwenga, Fizi et Uvira, entre février 2019 et juin 2020

Des déplacées de Bijombo, sur les hauts plateaux du Sud-Kivu (RDC), le 18 novembre 2019
communiqué de presse

Entre février 2019 et juin 2020, le BCNUDH a documenté 171 violations et atteintes des droits de l'homme et violations du droit international humanitaire commises dans le contexte du conflit dans les zones de Mikenge, Minembwe et Itombwe par des groupes armés et les forces de défense et de sécurité (en particulier des militaires des FARDC). De ces violations et atteintes, 85% sont imputables aux groupes armés et près de 15% aux FARDC. Selon les informations collectées et analysées par le BCNUDH, 38% des victimes sont de la communauté Banyamulenge, 25% Bafuliiru, 13% Banyindu, 12% Bashi et 9% Bembe3.

Pour plus de détails :

Note analytique sur la situation des droits de l'homme dans les hauts plateaux des territoires de Mwenga, Fizi et Uvira, province du Sud-Kivu, entre février 2019 et juin 2020

Note analytique sur la situation des droits de l'homme dans les hauts plateaux des territoires de Mwenga, Fizi et Uvira, province du Sud-Kivu, entre février 2019 et juin 2020

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.