Cote d'Ivoire: Cn-Major Tano Koffi Bertin - "Il faut le président Ouattara pour conduire le navire ivoire"

La délégation RHDP de la sous-préfecture d'Assié-Koumassi (région du Moronou), dirigée par le colonel-major Tano Koffi Bertin, a effectué sa rentrée politique le dimanche 9 août 2020, sous le parrainage de l'Inspecteur général d'État Théophile Ahoua N'doli, par ailleurs coordonnateur régional du Moronou.

La rentrée politique de la délégation RHDP d'Assié-Koumassi a été marquée par l'inauguration du siège local de ce parti offert par le colonel-major Tano Bertin.

Théophile Ahoua N'doli a annoncé aux populations, la visite d'État du Président Alassane Ouattara dans la région du Moronou, du 9 au 12 septembre 2020 et leur a demandé de se mobiliser pour lui réserver un accueil digne de son rang : «Le Président de la République arrive chez nous et vous savez ce qu'il donne quand il arrive dans une région. Récemment, il était à Dimbokro, vous avez vu.

Nous attendions sa visite depuis longtemps, nous avons prié pour cela. C'est une très bonne nouvelle, il ne s'agit pas de politique. C'est le chef de l'État qui vient avec le développement. Nous avons besoin de beaucoup de choses.

Le Moronou est en retard. Le jour de la fête nationale, le Président Ouattara m'a pris de côté et devant le Premier ministre Hamed Bakayoko et il a dit : « Tous les villages du Moronou qui ne sont pas électrifiés, tous les villages qui n'ont pas d'eau doivent être électrifiés et avoir de l'eau potable avant ma visite .

Le Président Ouattara vient avec le développement et je suis avec celui qui apporte le développement à mes parents.

J'ai besoin de suivre quelqu'un qui peut construire des écoles pour nos enfants, trouver du travail pour nos nombreux jeunes qui ne travaillent pas. Je ne peux pas suivre quelqu'un qui bavarde seulement sans rien derrière. Il faut que le Moronou apprenne à faire la politique du développement. C'est ce que nous attendons.

Le Moronou est un terrain difficile, mais je suis convaincu que nos parents comprendront que nous avons la chance que le Président Ouattara ait accepté d'être le candidat du RHDP. Nous étions inquiets quand Dieu a rappelé notre candidat désigné, parce qu'en la matière, il faut quelqu'un pour nous représenter.

Le Président Ouattara qui a toutes les qualités, que les autres chefs d'États consultent partout, a accepté de faire l'ultime sacrifice pour se présenter comme candidat, bien qu'il mérite un repos, pour le bonheur du peuple ivoirien.

C'est une chance pour le RHDP, une chance pour la Côte d'Ivoire. Des gens qui ne sont pas RHDP se demandent pourquoi il se présente. Nous avons notre candidat, un très bon candidat, votre problème est où ?

En réalité, ils ont peur et nous disons merci à Dieu, parce que le Président Ouattara a entendu notre appel et a décidé de se mettre encore une fois à la disposition de la Côte d'Ivoire.

Le moment venu, les vrais juristes diront le vrai Droit et non le Droit politique ». Théophile Ahoua N'doli a remercié le donateur du siège, le délégué Tano Koffi Bertin.

Colonel-major Tano Koffi Bertin, délégué RHDP : « Voici les éléments qui indiquent qu'il faut nécessairement le Président Alassane Ouattara pour conduire le navire Ivoire»

Le délégué RHDP de la sous-préfecture d'Assié-Koumassi a situé les enjeux de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 dans la région du Moronou : « Dès que j'ai été copté pour diriger la délégation RHDP d'Assié-Koumassi, j'avais un certain nombre d'objectifs. Il s'agit pour moi d'inverser la tendance, parce que la région du Moronou est considérée comme le bastion de l'opposition.

C'est un défi, un challenge de faire en sorte que cette idée, au soir du 31 octobre 2020 soit erronée. Pour y parvenir, il faut d'abord un siège équipé, où les militants peuvent se retrouver pour échanger, identifier les militants, les suivre et mettre en place une stratégie intelligente avant d'arriver aux élections pour savoir vers qui il faut aller pour faire mentir ceux qui pensent que notre région est le bastion de l'opposition.

Un travail a été fait lors de l'opération de révision de la liste électorale, de sorte que le nombre de nouveaux majeurs a augmenté.

Nous les avons aidés à avoir leurs documents, nous les suivons et c'est un atout pour nous. Il y a certains éléments qui indiquent qu'il faut nécessairement le Président Alassane Ouattara pour conduire le navire Ivoire.

Au plan sécuritaire, le djihadisme est en train d'infecter toute la sous-région. Il faut quelqu'un qui a la « baraka » comme Alassane Ouattara pour endiguer ce fléau. Au plan économique, tous les pays du monde sont paralysés par la pandémie de la COVID-19.

Nous pouvons affirmer, sans ambages, que seul le Président Alassane Ouattara est capable de trouver des investisseurs et de mettre en place des programmes cohérents en vue de relancer notre économie.

Au plan de la stabilité et de la paix, qui doit être une quête permanente, une seconde religion. La paix est une denrée très rare sans laquelle rien de durable ne peut être construit. La seule personne capable de garantir cette paix, c'est bel et bien le Président Alassane Ouattara ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.