Congo-Kinshasa: Tabaski - La Comaco partage avec les vulnérables

Très populaire, la Tabaski (fête du mouton) est aussi synonyme de partage et de générosité envers les pauvres et les nécessiteux, pour les musulmans du monde entier.

A Kinshasa, cette célébration a été une grande occasion pour la Communauté musulmanes Ahmadiyya en République démocratique du Congo (Comaco) de se rencontrer avec les familles Kinoises et certains proches.

Fidèle à la traduction religieuse, la Comaco/Kinshasa a égorgé et partagé de la viande de chèvre (30) et vache (6), le 31 juillet 2020, avec plus de 1800 personnes issues de cinquante familles musulmanes et non musulmanes de la Capitale congolaise.

Evidemment, les respoa Comaco/Kinshasa a visité un orphelinat situé à Limete et s'est rendue également dans plusieurs communes et quartiers de la ville où elle a distribué des vivres tels que des gâteaux, des jus...

La population de Barumbu, Masina, Mbudi (Ngaliema), Mpasa (N'Sele), les villages Bita, Mongata (Maluku), Mokali (Kimbanseke), Kingabwa (Limete), Mongafula, Gombe, Selembao a été parmi les bénéficiaires de ce geste de charité de la Communauté musulmane Ahmadiyya.

Le responsable de la Comaco/Kinshasa n'a pas manqué de manifester sa gratitude à Humanity First de l'Allemagne qui l'a soutenu pour la réussite de cette célébration. Signalons que Humanity First est une association caritative qui a pour mission de protéger la vie et la dignité humaines.

Il faut rappeler que Tabaski est une fête qui célèbre aussi la fin du ramadan. A Kinshasa, la Communauté musulmane de la RDC a recommandé des prières individuelles en famille en raison des mesures prises contre la propagation de la pandémie à Covid-19 par les autorités du pays.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.