Afrique: Coronavirus - Le continent face à la pandémie le lundi 10 août

coronavirus

L'Afrique comptait ce lundi 10 août 1 047 049 de cas de coronavirus confirmés. La pandémie a déjà coûté la vie à 23 258 personnes sur le continent, selon le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique.

Les pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 sont l'Afrique du Sud, avec 559 859 cas dont 10 408 décès, l'Égypte, avec 95 492 cas dont 5 009 décès, le Nigeria, avec 46 577 cas dont 945 décès, le Ghana, avec 41 003 dont 215 décès, ou encore l'Algérie, avec 35 214 cas dont 1 302 décès.

L'Afrique du Sud dépasse le cap des 10 000 morts

Plus de 10 000 personnes sont décédées après avoir été contaminées par le Covid-19 a annoncé samedi le ministère sud-africain de la Santé.

L'Afrique du Sud a confirmé au total 559 859 cas de contamination depuis l'arrivée de la pandémie dans le pays, soit plus de la moitié des ceux constatés sur l'ensemble du continent. L'Afrique du Sud reste le 5e pays ayant enregistré le plus grand nombre de cas de Covid-19 dans le monde.

Selon le ministre de la Santé Zweli Mkhize, les autorités sanitaires ont recensé 301 nouvelles morts dues au virus dans la journée du 8 août

Plus de la moitié des nouveaux décès constatés samedi sont survenus dans la province du KwaZulu-Natal, dans le sud-est du pays. « Le pic (de l'épidémie) est ici, là où nous sommes », a déclaré M. Mkhize samedi en visitant un hôpital de cette province.

As of today, the total number of confirmed #COVID19 cases is 559 858, the total number of deaths is 10 408 and the total number of recoveries is 411 147. pic.twitter.com/vi5OiJzMTB

Dr Zweli Mkhize (@DrZweliMkhize) August 9, 2020

Le Malawi impose de nouvelles restrictions

Le Malawi a décidé d'imposer le port du masque dans l'espace public, de fermer bars et centres religieux en raison d'une hausse « alarmante » des cas de coronavirus dans le pays.

Tous les rassemblements publics de plus de dix personnes sont désormais interdits, selon ces nouvelles restrictions publiées par le ministère de la Justice. Une exception concerne les enterrements, où jusqu'à 50 personnes seront autorisées.

« Une armée de contrôleurs ont été embauchés », pour faire respecter ces nouvelles consignes, a souligné le ministre de la Justice Chikosa Silungwe.

Depuis l'apparition du premier cas de coronavirus le 2 avril, le nombre de cas confirmé a presque doublé ces quatre dernières semaines, pour atteindre au 8 août un total de 4 658, pour 146 décès.

Un confinement déclaré début avril par le gouvernement avait été aussitôt bloqué en justice parce qu'il ne comportait pas de mesures compensatoires en faveur des plus démunis.

RDC: reprise des cours, mais pas dans la province du Sud-Kivu

Les écoliers et étudiants ont en partie repris le chemin des classes, en République démocratique du Congo ce lundi. La rentrée ne concerne que les élèves des dernières années de primaire et de secondaire, ainsi que ceux en cinquième année à l'université.

Les écoles et les universités en RDC ont été fermées le 24 mars sur décision du président congolais Félix Tshisekedi dans le cadre de l'« état d'urgence sanitaire » décrété face aux premiers cas de coronavirus en RDC. Avec la fin de l'état d'urgence annoncée le 21 juillet, la reprise des cours était programmée pour le 10 août.

Mais pas de reprise des cours ce lundi dans la province du Sud-Kivu dans l'est de la RDC. Le matin, les élèves se sont retrouvés seuls dans leurs écoles.

Les enseignants ont organisé une marche à Bukavu pour réclamer le paiement de leurs collègues jusque-là non mécanisés, l'amélioration de leurs salaires selon le protocole dit de «Bibwa» et la suppression des zones salariales.

La police a dispersé les manifestants arrivés à la mairie de Bukavu par des tirs de grenades lacrymogènes. Au moins 2 enseignants ont été blessés grièvement.

Nigeria : Lagos rouvrent ses mosquées et ses églises

Après plus de cinq mois, les lieux de culte ont été autorisés à rouvrir dans la ville de Lagos, au Nigeria ce vendredi.

Après des mois de prières à domicile, les fidèles peuvent désormais se rendre dans les mosquées et églises de Lagos.

La semaine dernière, le gouverneur de l'Etat de Lagos, Babajide Sanwo-Olu, a annoncé l'assouplissement de certaines mesures de confinement mises en place en mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Capitale économique de 20 millions d'habitants, Lagos est l'épicentre de l'épidémie au Nigeria, qui a fait près d'un millier de morts début août, selon les chiffres officiels

Les aéroports internationaux et les écoles restent eux fermés, le couvre-feu nocturne est maintenu et les rassemblements familiaux restreints à 50 personnes.

Nouvelles mesures restrictives au Sénégal face à la hausse des cas

Au Sénégal, le relâchement du respect des gestes barrière contre le coronavirus est dans la ligne de mire de l'État.

Après une levée de l'état d'urgence le 29 juin, de nouvelles mesures sécuritaires ont été réinstallées vendredi, comme le port du masque obligatoire, l'interdiction des rassemblements au niveau des plages ou des terrains de sport, et l'interdiction de toute manifestation sur la voie publique.

Les cérémonies de levée de corps, considérées comme des lieux de propagation de la maladie en raison de la foule qu'elles drainent, sont ainsi bannies.

Ces « décisions avec effet immédiat » ont été annoncées par le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouye Ndiaye, au cours d'une conférence de presse à Dakar. Les contrevenants s'exposent à des amendes et des peines de prison, a-t-il précisé.

Faisant suite aux instructions de Monsieur le Président de la République, je voudrais porter à votre connaissance, la prise des mesures suivantes, avec effet immédiat #covid19 #covid19sn pic.twitter.com/r3UT3s1vfY

Aly Ngouille Ndiaye (@Aly_Ngouille) August 8, 2020

Les autorités affirment avoir constaté « un relâchement des populations » dans l'application des mesures contre le nouveau coronavirus.

Le pays avait levé fin juin le couvre-feu et l'état d'urgence et les vols internationaux ont repris à le 15 juillet malgré la progression du nombre de cas.

Les frontières terrestres restent toujours fermées. Le Sénégal a déclaré depuis le 2 mars 11 175 cas de COVID 19 dont 232 décès.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.