Soudan: Le Barreau et le Bureau des droits de l'homme convenus de soutenir la stabilité

Khartoum — Le Comité directeur de l'Association du barreau soudanais et le Bureau des droits de l'homme au Soudan ont convenu d'encourager les autorités compétentes et de stabilisation à créer la Commission de justice transitionnelle et à la mettre en relation avec les victimes et les régions qui ont été victimes des violations commises pendant la période de l'ancien régime, considérant que la justice transitionnelle est l'un des piliers importants pour parvenir à la justice et éliminer les injustices.

Cela est intervenu lors de la réunion tenue à Khartoum entre le Président du Comité directeur de l'Association du Barreau soudanais, Ali Gailoub, et le représentant du Haut-Commissaire du Bureau des droits de l'homme au Soudan, M. Adam Sharif.

La réunion a débattu des moyens de coopération entre le bureau des Nations Unies et le Barreau dans le cadre des réformes juridiques, l'encouragement de la création de la Commission de justice transitionnelle et les réformes des tribunaux pour garantir des procès équitables aux parties.

La réunion a été suivie par le secrétaire du Secrétariat aux droits de l'homme du Comité directeur, Nun Kashkoush, et le membre du secrétariat Awatif Mirghani.

La réunion a abordé l'importance des réformes juridiques, exhortant les parties à les mettre en œuvre après leur publication au Journal officiel du ministère de la Justice et à informer les citoyens des lois qui ont été adoptées.

La réunion a également convenu d'encourager les autorités compétentes et de soutien et de réformes des tribunaux pour garantir la justice pour toutes les parties.

A La Une: Soudan

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.