Madagascar: Association - L'AMM dans un tourbillon interne

Le litige entre l'AMM et son chef de file risque de finir au tribunal à Anosy.

Le divorce va sûrement être consommé entre l'association « Arofan'ny mpanao mozika » et son président actuel. Les agissements de son chef de fil commenceraient à nuire à l'image de cette association rassemblant en majorité des artistes venant du Nord du pays. Selon un communiqué issu de l'assemblée générale en date du 3 août, l'association « se dégage de toute responsabilité des actes (du concerné) qu'il fera au nom » de l'AMM. Et aussi que « tout acte porté au nom de l'association sera considéré comme une usurpation de fonction et à titre individuel ». En tout, ils et elles sont une cinquantaine de membres à lui en vouloir.

D'après toujours les membres de l'association, des actions en justice seront d'ici peu menées. Aux dernières informations, le concerné aurait tenté un rapprochement mais la majorité des membres n'a pas répondu présente. L'association, en rapport avec l'épidémie de Covid-19, a sorti un morceau sur le sujet. A part des soi-disant cachotteries sur ce point, la gestion des comptes de l'AMM fait aussi partie des griefs entre celle-ci et son dirigeant. A l'heure actuelle, avec la crise, les esprits s'emballent dans tous les sens et les opportunistes surgissent de partout. Affaire à suivre donc.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.