Maroc: Un «Plan Marshall» pour promouvoir et développer le Football Féminin

La Fédération Royale Marocaine de Football annonce la signature, ce jeudi 6 août, d'une convention pour le développement du football féminin sur tout le territoire national. L'Objectif annoncé : mettre en place les moyens techniques et financiers pour augmenter la pratique du football, le sport le plus plébiscité par les femmes au Maroc, à l'horizon 2024.

C'est de concert que toute la famille du football marocaine - la Fédération, la Direction Technique Nationale (DTN), la Ligue Nationale de Football Féminin (LNFF), les ligues régionales - se sont réunies pour lancer le "Plan Marshall". Un plan qui doit faire du Maroc l'une des places fortes du football pour les sections féminines.

Cette nouvelle vision nécessite de réformer le système actuel des compétitions domestiques et de permettre la montée en compétence de l'encadrement technique. Plus de 1.000 postes de cadres techniques seront ainsi créés. Les nouvelles recrues seront formées par la DTN, afin de répondre à la nouvelle obligation faite aux clubs féminins d'intégrer une femme comme entraîneure principale ou assistante.

Pour le grand public, il s'agira notamment d'augmenter massivement le nombre de licenciées, via des programmes de sensibilisation et de recrutement dans les écoles et autres terrains de proximité... Avec un nouveau budget d'environ 60 millions de dirhams pour le football féminin, la Fédération Royale Marocaine de football ambitionne de porter à 90.000 le nombre de pratiquantes en 2024.

Fouzi Lekjaa, président de la FRMF, explique : "Le football est un sport universel et inclusif. Au-delà du symbole, cette convention est une première marche vers l'éclosion du football féminin marocain. Elle doit permettre à nos joueuses d'avoir l'ambition d'atteindre un niveau maximum de compétitivité sur le continent africain et à l'international".

Des salaires minimums assurés aux joueuses professionnelles

Quant aux joueuses des équipes seniors, elles se verront toutes attribuer un contrat professionnel, avec salaire minimum obligatoire de 3.500 dirhams pour celles évoluants en 1ère division, et 2.600 dirhams pour les joueuses de 2ème division.

Chaque joueuse sélectionnée pour l'équipe nationale pourra aussi bénéficier d'un plan de développement individuel, adapté aux besoins de chacune, avec l'appui des entraîneurs en club.

La DTN et le comité directeur de la fédération tiendront également des réunions avec les représentantes des joueuses pour débattre des sujets relatifs au bien-être et à la protection des joueuses, aux conditions contractuelles, aux entraînements et aux objectifs des équipes nationales.

La Fédération veillera à la bonne gestion financière des clubs, afin que les investissements alloués permettent de contribuer à l'essor de cette discipline : paiement des salaires, primes et frais médicaux pour les joueuses et le staff, achat des équipements, frais de déplacement lors des compétitions etc.

Par ce plan Marshall, la FRMC ambitionne également de faire grimper l'équipe nationale féminine dans le top 3 du classement des meilleures équipes nationales africaines et dans le top 50 du classement FIFA. Les objectifs affichés : une qualification régulière aux phases finales des coupes d'Afrique des Nations de toutes les catégories, remporter la coupe d'Afrique dans au moins une catégorie de jeunes, se qualifier pour la Coupe du Monde dans une catégorie de jeunes ainsi qu'à la Coupe du monde séniors 2023 et aux Jeux olympiques Paris 2024.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.