Madagascar: Filet social - La distribution du Vatsy Tsinjo reprend

Les ménages vulnérables à Antananarivo vont bientôt toucher les filets de sécurité promis par l'Etat. La distribution du Vatsy Tsinjo va reprendre, demain, sauf changement.

L'annonce a été faite par Fidiniavo Ravokatra, ministre des Mines et des ressources stratégiques. C'était au ministère des Affaires étrangères (MAE) à Anosy, hier, lors de la concertation des membres du gouvernement, du gouverneur de la région d'Analamanga et du magistrat de la ville d'Antananarivo, sur la digitalisation et la numérisation des carnets de fokontany. Pour éviter les attroupements et les bavures durant ces distributions, une nouvelle organisation sera mise en place. La distribution se fera dans chaque fokontany.

Ce sont les ménages vulnérables, qui n'ont pas encore reçu d'aides depuis le début de l'épidémie, qui vont pouvoir bénéficier du sac de riz et des autres produits de première nécessité offerts par l'État. Les bénéficiaires du Vatsy Tsinjo seront identifiés à partir des données recueillies lors des enquêtes effectuées par chaque ministère.

L'État a prévu de réaliser en trois ou quatre jours, le recensement des ménages dans la ville d'Antananarivo pour reprendre la distribution du « sosialim-bahoaka », le 11 août. Seulement environ 70% des tâches auraient été achevés, en trois jours. Dans le fokontany d'Alarobia, entre autres, les enquêteurs ne sont pas encore passés dans cinq-cent ménages sur les trois-mille inscrits au fokontany. « L'équipe a travaillé, même le weekend, mais l'objectif n'est pas atteint, pour le moment », confie une source. « On peut continuer le recensement dans les dix prochains jours », lance le gouverneur de la région d'Analamanga, Hery Rasoamaromaka.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.