Madagascar: Ambatondrazaka - Un masseur connu viole une mineure

Obscène. Un massage a tourné à une agression sexuelle, le jeudi 6 août, à Tanandava Imerimandroso, dans le district d'Ambatondrazaka. L'auteur, un thérapeute renommé, âgé de 48 ans, a été placé sous mandat de dépôt après avoir été traduit devant le ministère public, hier.

La gendarmerie a été saisie de l'affaire. D'après ses informations, la victime était une jeune fille, âgée de 14 ans, en classe de quatrième. Suite à une chute la semaine passée, elle est venue consulter le quadragénaire. Sa famille n'a pas hésité à la laisser y aller puisqu'elle le connaît très bien, pour sa réputation. Elle n'avait rien pressenti en arrivant chez lui. Pourtant le masseur l'avait contrainte à un rapport sexuel. Selon les explications de la gendarmerie, cet enfant n'a pas appelé au secours. Elle s'est mise à pleurer , arrivée à la maison. Elle a avoué les faits à sa mère.

Mise en détention

Elles sont toutes les deux allées voir un médecin qui a attesté un viol à l'issue d'un contrôle. Sur le moment, elles ont rejoint le poste de la gendarmerie pour déposer plainte.

Les forces de l'ordre se sont rendues à Tanandava le week-end pour interpeller le présumé violeur. Ce dernier s'est facilement fait cueillir chez lui.

Lors de son interrogatoire, le quadragénaire a nié jusqu'au bout les faits pour lesquels il est reproché. Or, le rapport d'examen médical certifie qu'il y a eu violence sexuelle. Au terme de son enquête, il a été livré au parquet dont la citation était sa mise en détention préventive en attendant le jour où il comparaîtra à la barre du tribunal de première instance (TPI) d'Ambatondrazaka.

« Le viol sur mineur est une pratique criminelle et une souffrance intolérable, une atteinte directe à la dignité et aux droits les plus fondamentaux de l'enfant », rappelle un magistrat du parquet au sein du TPI informé du dossier.

« Outre le crime sexuel, le litige entre habitants est une affaire très récurrente à Imerimandroso », révèle la gendarmerie locale.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.