Gambie: COVID 19 - Des Osc donnent un ultimatum au président Barrow pour une adresse à la nation

Adama Barrow, President of the Republic of the Gambia at a Chatham House event in 2018.
11 Août 2020

Un ensemble d'organisations de la société civile ainsi que des travailleurs de première ligne ont demandé au Président Barrow de s'adresser aux Gambiens sur la situation dans le pays suite à la recrudescence des cas de contamination du covid-19.

Ils ont également soumis au Président une doléance de 10 points concernant la gestion de la crise du coronavirus.

Cette demande a été soumise dans une lettre adressée au Président par des organisations appelant à la mise en place d'un plan d'urgence de lutte contre la pandémie.

Les organisations sont comme suit: l'Union Démocratique des Activistes Gambiens, La Gambie Participe, la Conférence Pour la Reforme et la Démocratie en Gambie, l'Association des Bars-Restaurants et Boites de Nuits, le Droit de Savoir, l'Association des Organisations Non-Gouvernementales en Gambie, le Groupe Gom Sa Borpa et les travailleurs de première ligne. Dans une lettre adressée au Président le samedi, ils ont exprimé leurs déceptions et frustrations quant à la gestion de la Pandémie du covid-19 par le Président.

Ces organisations ont ainsi exprimé le souhait de voir le Président Gambien s'adresser à la nation afin d'expliquer la prochaine étape mise en place par le Gouvernement en vue d'endiguer la propagation de la pandémie en Gambie.

" Nous vous demandons vivement de vous adresser à la nation et de nous présenter dans les prochaines 72 heures les mesures mises en place par votre gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie au vue de la flambée des cas positifs, ainsi que les mesures adoptées pour la satisfaction de nos demandes.

Il est donc inacceptable et inapproprié de laisser de telles responsabilités entre les mains de vos porte-paroles et collaborateurs »

" Nous demandons un rapport du Ministère des Affaires Etrangères donnant la raison pour laquelle les Equipements de Protection Personnelle ont été remis au Bureau de la Première Dame ainsi que l'objet de leur utilisation.

Nous demandons des preuves de la destination et de l'identité de toutes les parties impliquées dans la réception et l'utilisation de ces Equipements de Protection Personnelle »

" Nous demandons une couverture médicale complète pour tous les travailleurs de première ligne, ainsi que pour tout personnel médical ayant été contaminé dans l'exercice de leurs fonctions »

« Une couverture médicale de base doit être incessamment mise à la disposition des travailleurs de première ligne dans tous les centres de traitement.

Un médecin doit être affecté à ces centres de traitement, et ce, en vue d'assurer des soins médicaux de qualité à tout personnel de sante sous traitement.

Un docteur doit examiner tout personnel médical sous traitement chaque deux ou trois jours et lui fournir le traitement médical approprié. »

"Une indemnité quotidienne doit être accordée aux travailleurs de première ligne tout en assurant immédiatement un traitement salarial équitable pour tous »

« Le Ministère de la Santé doit établir des critères distincts et bien-définis sur la base des niveaux de risque, et les niveaux de responsabilités de ces travailleurs de première ligne »

" Le Ministère doit ensuite officiellement publier les critères et niveaux de responsabilités aux travailleurs de première ligne »

« Le Ministère doit repenser son mode de fonctionnement, et ce, en vue de la mise en place des meilleures pratiques permettant d'assurer la meilleure utilisation des talents, compétences et expériences du personnel de santé »

" Nous demandons le paiement quotidien d'une indemnité minimale de 750 Dalasis »

« Le Ministère de la Santé devra fournir un logement adéquat à tous les travailleurs de première ligne, en particulier ceux courant un risque élevé de contamination due à leur proximité avec les patients contaminés par le covid-19 »

Selon ces organisations, le pays fait sans aucun doute face à une montée inévitable des cas positifs de covid-19 qui ont dépassé la marque des 600 cas.

Le nombre de décès a augmenté de manière exponentielle. L'économie a pris un coup dur, étant donné la perte de milliers d'emplois dans des secteurs saisonniers tels que le tourisme et l'hôtellerie.

D'autres secteurs-clés de l'économie, tels que les Petites & Moyennes Entreprises ont également été sérieusement touchés. Des vies, ainsi que des emplois ont été détruits, causant ainsi une forte hausse de la pauvreté »

Ils ont finalement donné au gouvernement un ultimatum de sept jours à compté de la date de réception de leur lettre pour satisfaire leurs demandes, ajoutant qu'ils exploreront toutes les voies et moyens légaux nécessaires pouvant conduire à la satisfaction de leurs doléances.

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.